nov 22, 2014
Sandy

La secrétaire qu’on encule au bureau

Je ne crois pas en avoir encore beaucoup parlé ici mais j’adore la sodomie. En terme plus masculin et un peu plus cru : j’adore me faire enculer. Et attention comme il faut : on me tire les cheveux, on me traite de salope et si on peut on me donne des fessées en même temps. Mais figurez-vous que mon mari n’aime pas ça. De temps en temps il peut le faire pour me faire plaisir mais bon. Quand on fait un truc avec moi, d’autant plus sexuel, je préfère qu’on prenne son pied. Les photos pour illustrer cet article ont été faites avec mon mari.

Enculée dans le bureau du patron

Et bien il y en a un qui le prend son pied en m’enculant : c’est mon patron. Car lui pour le coup il adore ça ! Oui mémère (sa femme), ça fait belle lurette qu’elle ne fait plus grand chose et encore moins la sodomie. Même avant mon dîner candauliste, où du coup il a clairement compris que ni mon mari, ni moi-même avions une quelconque gêne par rapport au fait qu’il me baise au bureau (au contraire), même avant ce dîner donc il m’avait sodomisé, sans vraiment demander la permission mais je n’avais opposé aucune résistance. Mais il faut bien le dire, depuis ce dîner, je suis un peu devenue la secrétaire qu’il encule au bureau !

Tiens pas plus tard qu’il y a 15 jours. Pause déj. J’avais pas mal de taf, c’était sandwich au bureau. Ca faisait 2,3 jours que je n’avais rien fait de sexuel ni avec mon mari ni avec mon patron. Quasi un exploit pour moi, un vrai manque en tout cas. Mais bon, je ne vais pas réclamer à mon patron de me sauter. A mon mari oui évidemment mais mon patron c’est pas pareil. Bref en plein milieu de mon thon/mayo, le téléphone sonne :
« Ah Sandy vous êtes là j’avais peur que vous soyez partie déjeuner. »
Mon patron donc.
« Vous pourriez venir à mon bureau ? Besoin d’un petit travail sur le dossier en cours. »
Ca c’est le nom de code : tout ce qui est « en cours », c’est qu’il a envie de moi.

« J’arrive. »

Mes talons claquent sur le sol jusqu’à son bureau. Je frappe.
« Entrez. »
« Venez par là s’il vous plait. » Il m’indique de venir à côté de lui derrière le bureau.  Là je constate qu’il est déjà en train de se branler. D’ailleurs il a dû m’appeler en se branlant.
« Allez au boulot Sandy, j’ai 20 minutes. »

Une partie de mon travail

Je m’agenouille et je le pompe. J’avais encore un peu de mayonnaise sur la langue si bien qu’on dirait qu’il avait déjà un peu éjaculé.
« Hhmmm une bonne pipe. »
A peine 1 minute de pompage, qu’il m’ordonne :
« A quatre pattes. »

J’avoue j’étais très chaude. Comme je vous le disais 2,3 jours tout de même d’inaction. Je me mets à 4 pattes. J’étais déjà toute humide. Il relève ma jupe, déchire mon collant transparent (j’ai toujours plusieurs paires d’avance au bureau), écarte ma culotte. Et commence… à mettre le bon de son gland dans mon cul. Direct ! Je tressaille. Je sors un « doucement ». Qui veut d’abord dire « oui vas-y encule moi » mais au début vas-y doucement.

Bon le début a dû durer 6 aller-retours. Je me retrouvais cambrée, les cheveux tirés à fond, à 4 pattes, collants déchirés, en train de me faire enculer sévèrement  par un cinquantenaire passé bedonnant qui me traite de bonne salope de secrétaire. Et j’ai joui. Oui j’ai joui même deux fois. Juste après la deuxième fois mon patron a fini par se lâcher dans sa capote dans un long râle dont lui seul a le secret. Et heureusement.

« Hmmm merci Sandy, vous avez vraiment un cul divin. »
« Merci » lui dis-je en me relevant doucement. Oui parce qu’après une bonne sodomie, surtout avec le boss, mieux vaut se relever doucement. Je redescends mon tailleurs jupe, j’enlève mes collants déchirés, commence à me diriger vers la porte.

« Au fait nous n’oubliez pas à 16h la réunion avec les commerciaux, j’ai besoin de vous pour prendre les notes de la réunion. »
« Pas de soucis, je serais là. »

Je finis mon thon/crudité devant un replay sur mon ordinateur. Le cul un peu irrité…

Petite question : vous le trouvez comment mon cul ?

nov 11, 2014
Sandy

Miley Cyrus se fait payer 1000$ pour se faire toucher les seins par un fan !

C’était il y a déjà quelques mois mais je n’ai pas eu le temps de vous en parler avant. Une petite info people qui m’a fait sourire et réfléchir : l’incroyable Miley Cyrus se fait payer 1000$ pour se faire tâter les seins par un fan. J’ai trouvé ça absolument dingue ! Bon vous allez me dire, moi on peut me baiser gratis. Pas faux mais je n’ai pas la notoriété de Miley. En fait je trouve ça très excitant : cette nana n’a à priori pas de soucis d’argent, elle est très célèbre et elle va tenter un truc que je trouve très très cochon : se faire payer pour qu’un inconnu touche ses seins.

Bon elle va même jusqu’à lui rouler une bonne pelle avec la langue !

Soit elle a un petit copain candauliste : ça plait à son mec que non seulement ses seins soit touchés par n’importe qui mais en plus qu’elle soit payée pour ça, soit c’est vraiment une grosse coquine ! De mon côté c’est les deux : mon mari se révèle être un candauliste fini qui adore voir sa femme se faire prendre (et bien prendre) et moi je suis plutôt du genre coquine. Enfin salope c’est marqué dans le titre de mon blog. Malheureusement je ne suis ni chanteuse, ni célèbre donc difficile de monnayer mes seins (même si ce n’est pas vraiment mon point fort) contre 1000 $. A la rigueur si je vous permettais de caresser mes seins nus pour 100€, vous seriez preneur ?

Allez quelques photos de Miley Cyrus qui me plaisent bien et qui ne devraient pas vous laisser de marbre.

Bon elle est quand même bien chaude la demoiselle. Même moi qui suis plutôt du genre libérée, je ne suis pas sur que j’oserais faire tout ce qu’elle fait devant des milliers de spectateur. Pour 8 mecs qui vont me baiser après pourquoi pas mais 30 000 personnes…

 

nov 4, 2014
Sandy

Dois je me mettre sur Netechangisme ?

Connaissez-vous Netechangisme ? Vous commencez à me connaitre si vous suivez ce blog. J’ai plutôt un gros appétit question sexe. On peut presque dire que ça fait parti de mon boulot. Et depuis mon expérience candauliste on peut dire que j’aime encore plus ça. Alors certes je suis un peu moins active sur le blog en ce moment (mais je lis toujours avec excitation vos commentaires) mais mes envies sexuelles me titillent et je commence à me demander si je devrais pas un peu chercher quelques rencontres coquines sur des sites internet, comme par exemple Netechangisme.

Du coup, ma question : connaissez-vous Netechangisme ?

Je suis tombée assez naturellement sur Netechangisme sur le web et j’ai ouvert un compte test. Pour voir un peu ce qu’il s’y passe. D’ailleurs j’imagine que vous avez vu, mais il y a même des pubs Netechangisme sur le blog :)

Ouverture d’un petit compte test

J’ai donc ouvert un compte, l’ouverture est gratuite. Mais au final on se retrouve rapidement bloqué si on ne prend pas un abonnement. Et avant de m’abonner, je voudrais être certaine que derrière je serais satisfaite. J’espère bien que toi, fidèle (oh quel mot spécial) lecteur du blog, tu as une quelconque expérience avec Netechangisme non ? Je t’en supplie à genoux (et si t’étais en face de moi j’ouvrirais aussi la bouche), partage en commentaire ton expérience de ce site de rencontre échangiste !

A première vue ce que j’aime sur ce site c’est la profondeur des critères pour faire des recherches. Bien sûr la géolocalisation, couple ou pas, bi, hétéro mais aussi toutes les formes imaginables de relations sexuelles, de voyeurisme à fétichisme en passant par domination/soumission ou encore candaulisme avec même  une page spéciale… hmmm et c’est là où ça m’intéresse le plus. Car oui je crois que j’aime ça : me faire baiser comme une belle salope, bien soumise, devant mon mari. Bon et puis ça tombe bien il aime ça aussi :p

Donc je vais surement orienter ma recherche vers des mecs seuls ou pourquoi pas des couples échangistes, on a encore jamais fait ça avec Luc. Je vous tiens au courant de toute façon…

 

oct 14, 2014
Sandy

Ménage à 3

Tiens une petite histoire que je ne vous ai pas encore raconté. C’était avant de rencontrer mon mari. J’étais avec un petit copain pas forcément tourné vers « la chose ». Alors qu’à l’époque, j’étais déjà bien chaude. Un soir nous hébergeons un des potes de mon copain. Le mec pas dans une bonne phase, un peu mal dans sa peau. Mon copain lui avait proposé de passer à la soirée avec nous et de dormir à la maison histoire de lui changer les idées.

Délire de mon copain

Dîner normal. Dodo. Avant de se coucher je fais l’amour avec mon copain. Tout du moins je commence. Je le sentais très chaud. J’étais même surprise. Il me lance au comble de l’excitation alors que j’étais en train de le sucer :
« Je vais chercher mon pote ? »
Pensant qu’il était dans son délire et qu’il n’irait pas plus loin je lui réponds :
 » Oui, vas-y. »

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque sa queue se déroba sous ma langue pour sortir de la chambre. Allait-il vraiment le faire ? J’étais excitée d’avoir cette petite incertitude mais je n’osais y croire. Il revient.

Il revient seul.
« Il va nous rejoindre. »

Je n’ai pas relevé. C’était évident qu’il s’était fait un petit trip pour s’exciter. Qu’imaginez sa copine se faire sauter sous yeux par un pote l’avait excité et qu’il avait poussé le délire jusqu’où il pouvait le pousser mais que ça n’irait pas plus loin.

La surprise

Jusqu’à ce que je sente cette langue sur ma chatte. Cette langue qui n’était pas celle de mon copain puisque je l’avais encore en bouche. Non le pote en question nous avait bel et bien rejoints !

J’étais abasourdie mais je ne le montrais pas. Mon copain acceptait de me partager avec son pote. Grande première. Et j’en étais tout simplement ravie.  Mon copain finit par me prendre en levrette. Je pompe joyeusement le pote en question qui était tout de même beaucoup mieux dans ses baskets curieusement.

Soudain, je sens mon copain sortir de moi. Je le vois s’approcher de moi. Il se met à sucer son copain ! Incroyable. Je ne savais pas trop quoi penser. Une fois de plus je n’ai écouté que mon plaisir. Nous avons sucé tous les deux son copain, se roulant de copieuses pelles avec la queue du mec au milieu. J’ai eu le droit à ma double pénétration : un de mes petits pêchés gourmands. Mon copain dans le cul, le pote dans mon vagin, tout deux s’y donnant à coeur joie.

Ménage à 3

Mais le plus incroyable est à suivre. Figurez-vous qu’après cette nuit là, mon copain proposa à son pote de venir s’installer à la maison. Ce qu’il fit. Mais mon copain était devenu tellement accueillant qu’il proposait à son pote un lit certes, mais un lit garni de sa copine, moi ! D’ailleurs quand j’écris ces lignes j’ai encore du mal à croire comment tout ça s’est combiné si facilement. Et pour être tout à fait complète, quand j’écris ces lignes, je me touche tellement ça m’excite d’y repenser.

Le soir d’après nous étions tous les 3 dans le lit à baiser. En fait nous dormions tous les 3 systématiquement dans le même lit. Mon copain voulait me prendre en levrette dans la nuit ? Je sentais rapidement une autre queue s’enfoncer dans ma bouche disponible. Je suçais le pote en question au petit matin ? Mon copain me prenait les fesses. J’étais comblée.

Certes il fallait dire quelques fois non : imaginez vous satisfaire 2 hommes au quotidien ! Mais j’adorais vraiment ce style de vie : j’étais la petite copine, sexuellement parlant, de deux mecs ! En plus il faut l’avouer, le pote en question avait une superbe queue. Et il savait vraiment s’y prendre. J’adorais quand il me baisait.

L’une des choses marrantes dans cette histoire, c’est ce que je ne baisais jamais avec le pote sans mon copain. Ah si une fois. Nous étions tous les deux aller faire les courses en voiture. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris mais j’ai commencé à lui caresser le sexe dans la voiture pendant qu’il conduisait. Il a baissé sa fermeture éclaire. Sa belle queue bien raide est quasiment sortie toute seule. Je n’ai pas pu m’empêcher de le pomper dans la voiture. Oups.

Ca a duré 3 mois ! Si on fait un petit calcul, à raison de 3 baises par semaine, je n’ai fait pas moins de 36 trios ! Certes avec les deux mêmes mecs mais tout de même quand j’y pense, c’est une sacré performance. Et il faut bien l’avouer j’étais déjà une sacrée salope tellement j’adorais ça.

Et puis un jour, aussi vite que c’est venu, c’est reparti. Mon copain a fini par « péter un câble » et a viré le pote en question. Pour tout vous dire, nous nous sommes quittés quelques mois plus tard. Je garde un souvenir ému de cette période.

Alors qu’en pensez-vous ? Messieurs vous accepteriez de partager votre femme comme ça ? Mesdames avez-vous déjà vécu cette expérience ? J’attends vos commentaires…

 

oct 7, 2014
Sandy

Le top 5 des articles les plus lus en septembre

Si vous suivez un peu ce blog, vous savez que j’aime beaucoup être à l’écoute de mes « fans ». Je les suce même parfois, c’est pour vous dire comment j’y fais attention ! Et comme toute salope qui se respecte, plus j’ai de queues autour de moi, mieux je me porte. Alors maintenant que je suis sur Facebook je vous suis encore plus, mais j’aime bien aussi voir les articles les plus lus, ceux qui vous excitent, ceux qui excitent aussi un peu Google. Alors voici mon top 5 des articles les plus lus sur le mois de septembre :

#1 Jeudi je fais la pute
Cette petite expérience vous plait décidément beaucoup. Elle était déjà au top du mois d’avril, et manifestement le fait que je me prostitue, le temps d’un soir, vous excite terriblement. Ca tombe plutôt bien parce que moi aussi.

#2 Exhib aux WC suite
Quand je vais à un concert, c’est pour écouter la musique. Mais pas que évidemment. J’avais mes talons, une petite jupe, mon mari n’a eu qu’une envie, la relever. Ok on l’a fait que tout les deux dans les toilettes désertées mais c’est un début…


#3 Exhibition dans un bar
Alors toujours une petite exhib mais on avait un peu corsé l’affaire avec mon mari : nous avions invité un homme que je ne connaissais pas à venir mater tout ça. Mon mari lui a demandé si il voulait voir mon cul… il a dit oui… alors je lui ai montré. Et je crois qu’il a aimé…

#4 Vidéo : du nylon et du sperme
Parmi mes vidéos coquines, c’est bien l’une de mes préférées. J’ai accueilli un fan du blog pour réaliser un de ses fantasmes : que je le suce avec sa queue. Et vue le sperme qui a giclé à travers le collant, je crois qu’il a aimé.

#5 Doigtée par un inconnu dans un bar
C’est la suite de mon numéro 3. Car le petit monsieur devant le spectacle que je lui offrais, il a eu envie de toucher. Et il a eu bien sûr le droit. Et en plus j’ai adoré : se faire toucher dans les toilettes d’un bar, par un mec que je ne connais pas, le tout sous l’oeil complice de mon mari. Le kiffe.

Bon je peux vous dire, je trouve que vous avez bon goût les chéris. J’aime beaucoup ce que vous aimez de moi :) . N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires du blog. Je vous attends !

sept 26, 2014
Sandy

Le massage sexy de Dany sur ma femme

Suite du scénario de Dany…

En constatant cette petite serviette glisser et s’étaler par terre, je lève la tête et m’aperçois que ni toi, ni Sandy n’ont l’air d’être dérangé… Au début je me dis qu’il serait normal de la récupérer et de la replacer à nouveau mais..ces fesses…Ces fesses qui me paralysent et qui m’encouragent à vouloir continuer, m’empêchent de faire quoique se soit…

Sans plus y réfléchir, je poursuis donc mes massages et commence à lui caresser le haut puis le bas de ses fesses… Quelle délicate sensation, je commence vraiment à bander…
L’adrénaline se mêlant à l’excitation, je finis par glisser mes doigts vers son entre-jambe….

« Humm » Elle gémit!… Tu l’entends ? Elle aime ça on dirait!…

Soudain tu te lèves et te rapproche de nous comme si tu avais réagis à son signal. Le doux gémissement que pousse Sandy est une invitation que tu acceptes volontiers en te joignant à nous… Pendant que je poursuis mes massages sur tout son corps, tu concentres les va et vient de tes mains sur le haut de sa cuisse et peu à peu, tu tires une de ses jambes vers toi pour laisser place à un angle de vue plus que somptueux….

Les jambes légèrement écartées, j’entre-aperçois sa petite chatte, bien rasée et légèrement humide… Serait-ce le moment d’y goutter ? J’ai hâte ! Ne voulant pas me montrer trop pressant, je te laisse le bon soin de me montrer la voix….
Fini les longs massages, on passe maintenant aux choses plus sérieuses… ta main gauche est déjà bien installée entre ses fesses et ton majeur se faufile lentement au milieu….J’aime ce que je vois et je continue vraiment à bander comme un fou…

Sandy de son côté gémit toujours autant et laisse échapper des petits cris qui nous incitent à poursuivre…

Ce n’est qu’au 3ème passage de ton doigt que tu finis par l’enfoncer délicatement dans son vagin et que Sandy se met à vibrer comme si on venait de lui filer une petite décharge électrique…
« Vas-y doigte la! Encore, encore » me répétais-je dans ma tête. La scène est telle que je ne peux m’empêcher de ne rester que spectateur! Il faut que je touche à tout prix cette petite chatte qui m’attend….
Avant même que je ne me décide de venir lui caresser l’entre-jambe moi aussi, je sens que quelque chose est venu effleurer le haut de ma cuisse….
C’est la main de Sandy qui s’est soudainement déplacée est qui est venue me caresser la jambe du bout de ses doigts… Je me rapproche pour lui montrer que j’ai répondu à son appel et je savoure le passage de sa délicate main sur mon sexe….
J’ai envie de lui montrer à quel point elle m’excite et j’opte pour une ouverture de ma braguette…

Coincé dans mon caleçon, je peine à sortir ma queue qui ne cesse de bander…La main de Sandy et la mienne s’entremêlent…Qui sortira ma bite en premier ? …A peine eu-je le temps de la sortir que Sandy la saisie du bout des doigts et commença à me masturber….Même allongée, sur le ventre, elle me branle divinement bien!….
De ton côté, tu as bien préparé le sexe de Sandy. Son vagin humide et bien offert a hâte qu’on vienne lui rendre visite….

Toujours en train de me faire caresser je décide alors de me rapprocher de son visage….Et si elle me suçait finalement ? Après tout, je vois que tu commences toi aussi à te déshabiller et qu’il est grand temps qu’elle goutte à nos bites! …
Comme d’un commun accord tu te diriges toi aussi vers son visage. sa main droite ayant rejoins elle aussi ton sexe, il est donc normal qu’on la regarde travailler maintenant, chacun son tour!

Ce n’est vraiment pas évident de branler 2 mecs quand on est allongé sur le ventre, Sandy décide donc de se lever lentement, sans nous lâcher nos queues, et nous demande de nous asseoir sur le canapé….
On s’exécute et sans quitter nos yeux de ses mains, nous nous affalons sur le canapé…..

Elle nous branle tous les deux Luc!…

Pendant qu’on prend du plaisir à se faire masturber par Sandy, cette coquine se baisse tout doucement et se met à genoux entre nous deux…. Elle nous demande de nous rapprocher et en fait de même avec nos queues…. Sa tête n’est plus qu’à quelques centimètres de nos sexes… A ce stade, je sens le souffle de Sandy sur le bout de mon gland et je n’attends qu’une chose, qu’elle vienne y passer sa langue…

A suivre…

sept 23, 2014
Sandy

Quand Dany pense à ma femme

Sandy aime vous lire. Et dans les mails qu’on reçoit, ce qu’elle préfère c’est les scénarios dans laquelle vous l’imaginez. Pour peu que le scenario soit probable et bien tourné, Sandy est tout à fait capable de jouir en vous lisant. Certes avec l’aide de sa main mais ça fait parti de ses petits plaisirs avec ce blog. Celui sur lequel elle a le plus joui est le scenario de Maxence où Sandy se retrouve au garage

Aujourd’hui c’est Dany qui partage avec nous son scénario. Sandy le découvre en même temps que vous sur le blog. J’attends son commentaire pour cette première partie…

De prime abord, je me présente en tant que votre ami, ou connaissance… Au delà de mon travail dans le domaine juridique, je suis, à mes heures perdus, un masseur hors pair. Ca tombe bien, car au fil de nos discussions, Sandy nous parle de son problème de dos.

Sans hésiter et en bon samaritain, tu proposes (allez hop,on se tutoie ;) que je lui fasse un de mes massages « miraculeux ». Quel coïncidence, de l’huile de massage et une serviette chaude sont à porté de main…

Se prêtant au jeu, Sandy part se préparer dans la salle de bain… Enroulée dans sa serviette elle revient dans le salon et se détend sur le canapé, allongée sur le ventre, le visage de profil…

Je commence à lui badigeonner généreusement le dos d’huile et commence délicatement le massage… C’est relaxant, calme, on entend juste les quelques petits gémissements qui s’échappent de la bouche de Sandy quand j’appuie légèrement plus fort à certains endroits…

Tu regardes la scène… figé, imperturbable… Tu ne clignerais même pas les yeux pour le moins du monde tellement tu es absorbé par ce que tu vois… Ta femme en train de se relaxer et de prendre du plaisir entre les mains d’un autre homme….

Mes mains, justement, hésitantes au début commencent à prendre de l’assurance et s’aventurent peu à peu vers le bas du dos de Sandy… On entrevoit le haut de ses fesses et l’atmosphère commence progressivement à se réchauffer….

Je descend, puis remonte, puis descend encore jusqu’à ce que la serviette glisse et laisse apparaître une fesse douce et agréable…

La suite bientôt

sept 16, 2014
Sandy

Attachée et livrée à mon client

On peut dire que mon client avait de la suite dans les idées et savait où il « investissait » son argent. Après avoir pris les photos de mon cul en collant noir avec les billets claqués sur mes fesses, il me demanda de m’asseoir. Il sorti une corde de sa poche.
« J’aime bien quand on est totalement disponible, si vous voyez ce que je veux dire. »
« Oui je vois très bien. »

Il commence par m’attacher les mains.

En profite un peu pour mater mon minou dans ce collant noir.

Puis m’attache les chevilles.

« Maintenant au travail ma chère Sandy. »
Il s’approche de mon visage, sort son très joli sexe et l’enfourne dans ma bouche grande ouverte. Il prend directement mes cheveux pour faire aller ma tête et ma langue où bon lui semble. Il a la jouissance de ma bouche pour 10 minutes. Mon mari ne perds pas une miette de mon travail et peut constater que je mets du coeur à l’ouvrage.

C’est fort, sans repos, sans reprise, puissant. Il enfonce toute sa queue dans ma bouche, me fait copieusement lécher ses couilles. J’en bave. J’ai du mal à reprendre ma respiration mais cela ne le gêne en rien. Et moi non plus : j’aime être comme ça dominée, à dispo.

Des petites phrases viennent ponctuer les bruits de suçage :
« Voilà ma petite pute comme ça » , « Hmmmm ta langue ici, que c’est bon », « Ouvres grand ta bouche salope », « allez vas-y pompe ». Et je pompais.

Puis je sens LA contraction. Il me tire littéralement les cheveux pour lui offrir mon visage.  Il se branle, ses couilles sur ma bouche, sa queue au niveau de mon front. Puis il jouit. Il se vide sur mon visage. Le sperme envahit rapidement mon joli minois. Je jouie psychologiquement de cette image : attachée à une chaise de bureau, un étranger qui m’a payé m’éjacule sur le visage avec mon mari à quelques mètres qui se branle en regardant sa femme faire la pute. J’en tremble rien qu’à l’écrire.

La fin, comme souvent, se fait vite. Il me détache et me tend un mouchoir. Je n’aime pas trop non plus que ça s’éternise après avoir atteint le nirvana. Mon client est presque gêné. Moi pas une seconde. Il me glisse :
« Bravo, merci, ça a été génial. »
« Vous en avez eu pour votre argent ? » lui demandais je.
« Oh oui… »

Chez moi un client satisfait, c’est sacré…

sept 8, 2014
Sandy

L’apprenti pute : la suite

Suite de ma soirée d’apprentie pute.

Mon client : « Levez vous. »
J’obéis.
« Je veux voir votre cul en collant bien offert. »
Le ton avait changé avec l’excitation. Ma soumission n’en était plus que plus grande.

Je me lève, mets les mains sur la chaise de bureau et lui offre mon cul en collant noir. J’attends toujours avec l’argent dans les mains.
« Donnez moi l’argent. » Il le prend.

Il soulève l’élastique de mon collant et plaque la liasse billets. L’élastique claque sur mon cul. Photo.

Mon client (et mon mari dans le coin) reste un petit moment bouche bée. Je ne bouge pas. Mon client prend les photos. Et quand je les vois, il ne s’est pas trop mal débrouiller. J’étais très excitée : exhib + candaulisme + pute + ma petite robe que j’allais pouvoir m’acheter… je n’en pouvais plus, je voulais sucer. Mais j’attendais son go. Il tourne autour de mon cul pour le prendre sous toutes les coutures. Et du coup pour vous en faire profiter.

Juste après cette photo, je reçois une grande fessée bien à plat. Me tire les cheveux et me roule une énorme pelle.
« Ce n’est pas dans le deal [je devais seulement le sucer], je peux payer un supplément si vous le souhaitez pou ça. »
« Je vous l’offre » lui dis-je en passant ma langue sur le reste de sa salive sur mes lèvres.

« Si vous le souhaitez je peux continuer à faire quelques photos pour vous avant que vous vous occupiez de ma queue avec votre bouche. Ca fera quelques photos supplémentaires pour votre blog. »
« Avec plaisir. Vous avez des idées ? »
« Oui la position dans laquelle vous allez me sucer. »

A suivre…

août 29, 2014
Sandy

S’offrir contre de l’argent

Suite de ma 2ème expérience de pute. J’étais donc rentrée en contact avec ce monsieur qui savait bien s’exprimer et qui savait bien ce qu’il voulait aussi. Ce ton classe mais ferme je dois l’avouer m’a de suite beaucoup plu. Après quelques mails de formalités d’usage, nous entrons dans le vif du sujet.

« Pas de problèmes pour que votre mari soit là. Au contraire, les scenarios candaulistes m’excitent encore plus. Je vous propose de venir dans mes bureaux le soir tard. Je veux vous voir dans un collant noir très fin d’une bonne marque. Je veux une chatte rasée et épilée. Je vous veux talons et tout en noir. Je ne veux pas qu’on me voit sur les photos (aucune partie de mon corps). Je veux que vous me suciez jusqu’à ce que je jouisse sur votre visage. Je vous propose 200€.  »

Le tarif couvrait ma petite robe. La proposition totalement indescente m’allait bien. J’ai dit oui. Rendez-vous est pris.

Le soir même je m’apprête pour mon client. J’étais toute excitée. Toujours ce mélange d’inconnu, d’interdit, de sexe, d’argent… Luc était aussi en joie… Collants noirs, robe noire, talons noirs. Je respectais à la lettre les consignes. J’enfile l’imper, nous partons avec Luc.

Zone de bureaux pas loin de Bordeaux. Je sonne.
« Oui montez, c’est au premier. »
Effectivement seule une case au premier étage du petit immeuble de bureau était encore éclairée par la lumière blafarde d’un néon.
Ascenseur. Tension, excitation.

« Bonsoir, bienvenue. »
Un homme plutôt pas mal m’ouvre la porte. Sourires complices. Le mec parait être cadre. 45, 50 maxi.
« C’est la première fois que vous faites ça ? »
« Non la deuxième. »
« Je vois. Voici pour vous. » Il me tend la liasse de billets de 20€.
« Merci. »

« Ca vous dérange si je fais quelques photos avec l’argent. C’est pour mon blog. »
« Ah mais vous avez un blog ?! »
« Oui MaFemmeEstUneSalope.com ».
« Félicitations pour le nom de domaine. »
« Merci. »
« Je vous en pris pour les photos. Je vous demande juste de faire en sorte qu’on ne puisse pas reconnaître mes locaux. »
« Bien entendu je comprends. »

Il s’assoit dans un coin de la salle. Et matte.
De mon côté je me mets sur une chaise de bureau. Remonte ma jupe. Je n’avais pas mis de culotte. Mon client se branle de son côté. Voici les premiers clichés.

Il finit par se lever.
« Si je peux permettre, une proposition pour vos photos. »
« Oui tout à fait. »
Luc se recule. Il me lance …

à suivre !

Je vends ma lingerie

Si vous voulez que je vous envoie de la lingerie que j'aurais porté (bas, collant, collants, string, talons autre...) et que vous voulez m'envoyer de la lingerie à porter (ou toute autre tenue), contactez-moi, je suis plutôt du genre open... mon mail : mfssandy(a)gmail.com

Je recherche…

Des propriétaires de voitures de luxe
Des lieux insolites ou luxueux
pour faire des photos et peut-être un peu plus... sur Paris ou Bordeaux.

Les articles qui vous titillent le +

RDVS sur Facebook ?

Vous m’offrez une tenue ?

Et je pose pour vous ! Vous pouvez m'offrir des bas et des collants par exemple :

ou alors de la lingerie sexy ?

Une aventure coquine au hasard

Envie de…

Rencontres sexy

Archives