sept 5, 2015
Sandy

Accident : je baise pour faire oublier le constat…

C’est toujours avec un plaisir certain que je lis vos scenarii coquins… Ici Bob qui me voit bien négocier mon constat avec mon cul… et je dois bien avouer que ça pourrait tout à fait m’arriver. Je n’hésiterais pas une seule seconde à le tenter :) A toi Bob.

Bonjour,

Petit passage sur votre blog aujourd´hui et je suis tombé sous le charme du duo de secrétaires salopes. J’ai un nouveau scénario qui me vient à l’esprit.

Cela se passe à Bordeaux, alors que je suis en voiture je m’arrête à un feu rouge. Soudain une voiture vient me percuter à l’arrière, pas un choc très violent mais je descend immédiatement pour voir les dégâts. Ma voiture ne semble pas très abîmée mis à part une rayure sur le pare-choc qui était peut être déjà là. Je me retourne vers l’autre véhicule et aperçois une superbe femme qui en sort. Je suis subjugué, elle s’avance doucement d’un pas chaloupé dans une jupe courte et serrée, je me dis qu’on doit bien voir sa chatte quand elle est au volant. Ses jambes superbes sont gainées de nylon et montées sur une paire de talons aiguille lui enserrant la cheville. Elle me salue et s’excuse avoir percuté ma voiture, m’expliquant qu’elle a glissé avec ses talons me les faisant admirer au passage…

Je lui dis que mon pare chocs à une grosse rayure et que nous allons devoir faire un constat. Je lui propose d’aller se garer un peu plus loin pour ne pas gêner la circulation.
Nous trouvons un petit parking et nous y arrêtons.
Je sors avec mon formulaire en main me dirigeant vers le véhicule de ma belle, tout en me disant que je vais pouvoir me rincer l’œil.

Elle sort à son tour l’air bouleversée. Elle commence à m’expliquer que ce n’est pas la première fois et que son mari va encore s’emporter.
Je lui dis comprendre tout à fait mais que je ne peux pas rester ainsi avec une voiture abîmée.
Elle s’approche de mon véhicule et s’accroupi pour se mettre à hauteur du pare chocs. En s’accroupissant elle écarte les jambes face à moi et je constate que sous ses collants elle ne porte pas de culotte. Elle est totalement consciente de ce qu’elle fait, et en remontant elle s’approche en me frôlant une de ses main touchant presque mon sexe qui commence déjà à durcir.
Elle minaude et me dit, il y a sûrement un moyen de s’arranger à l’amiable non?

Je fais mine de ne pas comprendre et lui demande ce qu’elle entend par là?
Elle plante son regard dans mes yeux et me dis, il y a un hôtel juste à côté je serait ravie d’y prendre une chambre pour discuter de tout ça ensemble au calme. Qu’en pensez vous?

Je la regarde plonge mes yeux dans son décolleté et acquiesce en faisant semblant de faire le difficile.

Elle me devance légèrement et se dirige vers l’hôtel tout proche. Un petit hôtel qui ne paie pas de mine à l’extérieur et à l’intérieur non plus. La classe de Sandy dénote avec le lieu.
Elle prend une chambre à l’accueil, le réceptionniste bave littéralement sur elle et me jalouse quand il me voit la suivre.

Une fois arrivés dans la chambre qui se résume au strict minimum, elle me regarde et me lance, bon continuons nos négociations.
À combien estimez vous les réparations de votre voiture?
Je ne sais plus quoi dire, je fais mine de réfléchir estimant plus ou moins le prix.
C’est là qu’elle me dit, ne parlons pas argent, je peux vous proposer autre chose…
Je la regarde et lui dis, et comment comptez vous me dédommager?

Elle s’approche tout prêt et pose sa min sur mon sexe toujours aussi dur qu’il m’en fait mal. Elle s’approche de mon oreille et me chuchote tu crois sur je n’ai pas remarqué cette belle bosse? Et la façon dont tu me mate depuis que tu m’a vue?

Elle commence à lécher mon oreille embrasser mon cou tout en dégrafant mon pantalon. Elle ouvre la braguette et glisse sa main dans mon boxer. Je crois que tu vas en avoir pour ton argent mon joli.
Elle s’agenouille et commence par lécher doucement mon gland, l’embrassant et le caressant. Puis elle le prend en bouche d’abord lentement pendant plusieurs minutes, je caresse des cheveux et elle accélère ses mouvement avalant toujours plus loin ma queue raide.

Je retire sa tête et la force à me regarder. Tu crois que ça va suffire ça ma petite salope? Tu vas m’en donner encore plus.
Je la relève, et la mets en position les mains sur le lit. Elle m’arrête et me dis, ai des capotes dans mon sac laisse moi te la mettre.

Elle sort le préservatif le pose sur mon gland et avec sa bouche vient le dérouler sur mon sexe.

Maintenant tu peux faire tout ce que tu veux mon beau salaud. Profites à fond.

Je la remet en position attrape son collant et le déchiré pour accéder à sa chatte déjà trempée de mouille chaude. Je me place derrière et pose ma verge sur son vagin puis commence à pousser. Elle se cambre pour mieux m’accueillir et je m’enfonce de plus en plus. Elle gémit et moi je râle de plaisir. Je la pénètre ainsi pendant de longues minutes, je lui dit ensuite monte à 4 pattes sur le lit on va jouer autrement ma petite chienne.
Elle s’exécute sans rechigner, et je viens me placer derrière elle ma bite de plaçant non plus sur son sexe mais sur son cul.
Excitée elle bouge pour que mon gland lui caresse l’anus, je la laisse faire un peu avant d’empoigner son cul à deux mains.
Elle ne bouge plus et je commence à pousser mon chibre dans son anus serré, détends toi ma petite pute tu vas apprécier. Elle se laisse aller et mon sexe entre doucement pour y être entièrement.

Je commence à aller et venir et lui demande de se caresser le clitoris en même temps.

Elle se caresse et au bout de quelques instant est prise d’un orgasme puissant, tellement puissant que son cul se serre pompant littéralement ma queue. Je n’en peux plus et je me retire rapidement enlevant la capote pour jouir sur son cul, que j’arrose complètement tellement mes couilles étaient pleines. Elle est tellement couverte que ça dégouline sur sa chatte.
Elle halète de plaisir, et j’admire son corps de déesse dont j’ai usé comme celui d’une pute.

Une fois remise de ses émotions mais toujours le cul en l’air elle me demande de prendre son téléphone et de faire une photo de son cul pour son mari. Je n’en crois pas mes oreilles mais m’exécute sans rechigner.
Ensuite elle se lève et me susurre à l’oreille, tu m’a bien baisé le cul mon beau salaud, je vais me nettoyer un peu je regrette juste de ne pas pouvoir le faire avec ma langue. Elle avance vers la salle de bain, je m’assoit sur le lit légèrement abasourdi par ce qui vient de se passer.
J’entends la douche couler et meurt d’envie d’aller voir ce qui se passe. J’approche et par la porte entre ouverte j’aperçois ses talons puis ses collants sur le sol. Je lève les yeux et la voit en train de retirer mon sperme de son cul en faisant couler l’eau sur ses courbes.
J’entre dans la pièce et m’approche d’elle. Elle me regarde et dit le spectacle te plait? Oh oui je me rince bien l’œil, mais j’ai besoin de me nettoyer aussi. J’entre sous la douche avec la belle qui attrape mon sexe et me dit tu as besoin d’un bon nettoyage c’est ça?
Pas le temps de répondre elle s’agenouille et prend mon sexe ayant débandé en bouche pour avaler les gouttes de sperme qui s’en échappent.
Il n’en faut pas moins pour relancer la machine. Mon sexe durci à nouveau et la salope le pompe comme une furie. Elle s’arrête et me regarde, dis donc tu vas pouvoir refaire toute ma carrosserie à ce train là. Je lui fais signe de se taire en lui enfonçant ma bite en bouche.

Je bande comme un fou en la voyant me sucer avec autant d’application.
Je coupe la douche et lui dis, sortons de là et prends une nouvelle capote j’ai encore envie de te baiser. Elle s’exécute se séchant sommairement. Je la pousse sur le lit et vient me placer le visage entre ses jambes, je commence alors à lui lécher avec application la chatte qui se met à mouiller tout de suite.
Je la lèche longtemps lui doigtant à la dos la chatte à la fois le cul.

Elle se tortille de plaisir et fini par exploser sois ma langue. Baise moi me demande t’elle. J’enfile la capote avec hâte et la pénètre directement entrant en elle sans peiner.
Nous revoilà partis à baiser comme deux fous, elle me demandant d’aller plus vite et plus loin, moi donnant tout mon sexe tendu pour la faire jouir.
Au bout d’un long moment elle sent son orgasme arriver, me demande de continuer plus fort et d’un coup lâche un cris orgasmique puissant.
Je laisse son vagin se serrer sur mon sexe pour bien le sentir, et une fois les spasmes terminés je me retire enlève la capote pour lui placer ma bite dans la bouche. Il ne faut que quelques va et vient pour que j’éjacule à nouveau mais dans sa bouche cette fois ci.
Elle pompe avec délectation jusqu’à la toute dernière goutte pour mon plus grand plaisir tout en me fixant dans les yeux.

Je suis lessivé, cette salope m’a mis sur les rotules.

Nous sommes allongés sur le lit je lui dit, je pense qu’on peut oublier le constat ma belle salope.

Elle me sourit et me répond, au plaisir mon beau salaud tu peux me demander tous les constats que tu veux tant qu’ils se remplissent comme celui là.

Peut être un scénario un peu long mais j’ai été bien inspiré par la belle Sandy.

Et c’est quand elle veut où elle veut 😉

août 31, 2015
Sandy

Un petit café avec Lady Nylon ?

On continue de faire le tour de mes copines coquines du web avec aujourd’hui Lady Nylon. Cette superbe femme asiatique, qui a un poste à décision et donc un peu de pouvoir, n’hésites surtout pas à user et abuser de son pouvoir de charme auprès de ces messieurs. Et elle aurait tort de s’en priver. Talons aiguilles, bas, collants, tenues sexy… Luc se régale à chaque fois qu’il matte les photos oude vidéos de cette belle coquine. Bon ok de cette belle salope qui s’assume. Malheureusement la belle ne blogue plus beaucoup mais aujourd’hui elle nous propose de prendre le café avec elle au bureau. Enfin quasi sur le bureau. Et du coup je ne suis pas sûr qu’on ait envie de prendre le café mais plutôt elle… Bref je suis sûre que vous n’allez pas refuser. Un peu de sucre ?

août 24, 2015
Sandy

Entretien pour stagiaire salope

Comme je vous l’avais dit ici, j’ai fait la rencontre via mon blog d’une jeune femme qui est en train de « monter » son expérience candauliste avec son homme. Le hasard fait que son profil professionnel correspond au poste de stagiaire actuellement ouvert par moi. Tout est donc allé très vite. Toutes les deux très excitées à l’idée de cette expérience sexy et insolite, j’ai dit dès ce matin à mon boss que j’avais une candidate tout à fait adaptée. Je lui ai précisé qu’elle pourrait même m’assister dans les tâches les plus originales qu’il me demandait. Il a très bien compris le message.

« Ok convoquez là pour un entretien cet après-midi à 14h dans votre bureau. Une fois que vous avez validé les compétences administratives et professionnelles avec cette demoiselle, appellez moi. Je viendrais valider les autres compétences. » Rendez-vous était pris, heureusement Julie était disponible aujourd’hui.

Julie s’est présentée un peu en avance. Je l’observais de la tête aux pieds : chemisier blanc, très bien apprétée, tailleur jupe noire, collant chair transparent, talons aiguilles. On dirait moi mais avec 10 ans de moins.

Nous discutons dans mon bureau sur la base de son CV plutôt fournie pour ce type de stage et son envie professionnelle. Tout colle. Sur un ton un peu plus léger j’engage la deuxième partie de la conversation :
« Bon ce n’est pas un recrutement banal. Vous êtes venue via mon blog donc vous savez ce que je fais ici en plus de mon travail de secrétaire de direction. »
« Oh oui je sais. Et cela m’intéresse tout autant que la partie professionnelle.  »
« Ah oui ? » lui dis-je.
« Oui mon homme et moi commençons à découvrir le candaulisme. Cela nous excite énormément. Et d’une part j’ai très envie de le faire « marroner » avec les histoires que j’aurais ici. Et d’autre part je crois que vous pourrez m’apporter beacoup dans un comportement de salope. Car j’ai très envie de me sentir chienne parfois. Et je crois que vous pouvez m’aider… »
« Oh que oui. » Je décroche alors mon téléphone.
« Mr XXX. Nous vous attendons pour la suite de l’entretien. »

Quelques minutes plus tard mon patron entre dans mon bureau. Julie et moi nous levons. Il serre la main de la demoiselle.
« Bien je crois que vous avez fait le tour avec Sandy sur les questions de compétences professionnelles. Si elle m’a appelé c’est qu’elle est plutôt très favorable à votre embauche ici. »
« Je crois aussi que Sandy vous a expliqué son poste un petit peu spécial. Et que vous êtes toute disposée à apprendre de ce côté là, c’est ça ? »
« Oui toute disposée. »
« Bien. » Il s’assoit sur la deuxième chaise située en face de mon bureau. Julie et moi sommes toujours debout.
« Tournez vous Julie, mettez vos mains sur le bureau, bien cambrée. Sandy voulez-vous lui remonter sa jupe que je vois son cul ? »
Je m’exécute. Je relève la jupe de la jeune stagiaire. Je sens son excitation mélée à une petite angoisse. Cela m’excite.
De jolies fesses en collant.

cul_julie

Le cul de Julie tiré d’une photo perso

 » Très intéressant. Assayez-vous Julie. Sandy veuillez montrer à cette demoiselle comme une bonne secrétaire salope taille une pipe. » En matant que le cul de Julie il avait déjà sortie sa queue et il se branlait.
« Mettez-vous sur le côté qu’elle puisse bien voir comme on suce ici. »
Je mets donc sur le côté et commence à le prendre en bouche. Julie regarde la scène. Le patron la regarde. Et je pompe. Rapidement il commence à me tirer les cheveux pour que je suce à son rythme. Puis m’enfonce sa queue dans la bouche.
 » Alors Julie, vous voyez un peu ? »
« Oui monsieur. »
 » Bien. Sandy, levez vous, mains sur le bureau. »
Je m’exécute.
 » Julie venez à croupis sous la chatte de Sandy s’il vous plait. »
Julie s’exécute.
Il me cambre brutalement. Me déchire le collant, me baisse la culotte et me prend en levrette tout me tirant les cheveux. 3, 4 coups puis il retire sa queue.
« Julie ouvrez grand votre bouche. » Elle ouvre.
Il engouffre sa queue pleine de ma mouille dans cette jolie bouche tout en lui maintenant la tête avec sa main. Il répéte l’opération 3 à 4 fois.
« Très bien c’est du bon boulot. »
« Julie allongez-vous. »
Une fois allongée, mon boss s’assoit quasiment sur son visage.
« Et maintenant petit salope, lèche moi le cul. Tu pourras le raconter à ton petit copain que tu as léché le cul de ton patron. Sandy venez me pomper en même temps. »
La petite Julie exécutait fort bien sa tâche. A pleine langue elle léchait le cul du boss. Je trouvais l’entretien un peu hard mais j’avais la bouche bien trop pleine pour le dire.
Le boss lui prenait son pied.
« Allez je vais quand même la sauter vite fait, j’ai que 2 min. »
« A 4 pattes Julie. » Il lui déchire son collant et son joli petit string. Et la baise à même le sol.
 » Alors toujours envie de nous rejoindre ? »
« Oh… ou … i » Elle avait du mal à reprendre son souffle.
« Ecoutez je pense que nous allons faire de bonnes choses ensembles. Si vous bossez comme ça pendant tout votre stage c’est une prime de 3 fois votre indemnité de stage qui vous attend. »
Tout en disant cela, il sort de la chatte de Julie, se porte à hauteur de sa bouche, fait claquer sa capote et éjacule à grosse goutte dans la bouche de Julie grande ouverte qui avale conscienceusement.
« Ouuu. Ca fait du bien quand même. » Alors qu’il se rhabille le boss tilte sur un truc :
« Ah Julie, cette goute de sperme là sur la moquette. Vous me la léchez tout de suite s’il vous plait. »
« Oui Monsieur. »
A 4 pattes la demoiselle se dirige vers la goutte et la lèche très doucement appliquant bien sa langue.
« Vous faites les choses bien Julie, bienvenue chez nous. »

J’étais déjà très très contente de ma recrue…

Nota bene : Julie et son homme attendent des commentaires bien chaud de votre part. Je compte sur vous pour accueillir Julie comme il se doit…

août 24, 2015
Sandy

Ma femme en laisse pour un étudiant

Suite des petits scenarios pour Sandy, et une fois n’est pas coutume, c’est moi, son mari qui ait choisi ce scenario qui m’a partciulièrement fait bander…

J’ai 26 ans et j’adore me délecter en lisant vos aventures sur votre blog. J’adore vos photos de vous vêtu de vos petits bas et de vos jolies escarpins. Ma photo préféré est celle de votre petit cul aspergé de foutre sur lequel on peut lire ma femme est une salope.
J’aimerai vous baisez dans ma petite chambre d’étudiant à Paris, les cloisons ne sont pas très épaisses par conséquent les voisins pourront suivre nos ébats. Votre marie bien entendu assisterai à cette scène se masturbant devant sa femme se faisant prendre par un jeune. Vous serez masqué et vous porterez une petite jupe noire. vous auriez un petit colier autour du coup muni d’une petite laisse. Vous entreriez à 4 pattes chez moi, tenue en laisse par votre marie et la croupe bien en évidence pour que je puisse m’amuser avec. Sans perdre de temps vous me tendrez votre laisse en me donnant ainsi la permission de m’amuser avec vous. Vous me déboutonerez mon jean noir et en sortirez ma queue pour me démontrer à quel point vous êtes une bonne suceuse. Ensuite je vous plaquerai contre un mur, j’arracherai vos bas en nylon, et je vous prendrai en levrette. Je vous baiserai dans cette position  jusqu’à ce que vous jouissiez tout en vous tirant par votre laisse comme une chienne bien dressé. Pour vous donner uhn peu plus envi je me retiendrai de jouir pendant une bonne dizaine de jour dans le plaisir de vous tartiner le cul ou le visage d’une bonne grosse quantité de sperme.
Du coup pour faire plaisir à ce charmant étudiant, et pour se faire franchement plaisir, revoici cette belle photo du cul de ma femme bien offert au foutre bien chaud (et abondant) d’un fan…
Sandy4 161
août 19, 2015
Sandy

Julie, stagiaire salope ?

J’ai reçu un mail il y a quelques jours qui m’a beaucoup plu. Julie, jolie demoiselle de 23 ans, se pose des questions sur le fantasme de son homme : la voir se faire baiser comme une salope par un autre homme sous ses yeux. Oui une expérience candauliste. J’ai envie de dire qu’elle a frappé à la bonne porte !

Ses questions ? En fait, et comme souvent, ce n’est pas forcément sur elle qu’elle se les pose. Pour elle, se faire baiser comme une chienne par un illustre inconnu juste pour le fun, ça ne lui fait pas peur. Mieux ça lui donne du plaisir. Et je me reconnais tellement là dedans.

Non ses questions sont sur son homme. Comment va-t-il réagir de la voir s’offrir de la sorte ? Va t il l’accépter ? Car c’est bien lui qui lui a demandé et qui a ce fantasme. Du coup la belle Julie a décidé de sauter le pas et elle commence à recruter un beau mâle pour la baiser.

De mon côté je l’ai rassuré. Il faut foncer. Vous me connaissez. Du coup, mon mari et moi on attend avec impatience que la séance candauliste ait bien lieu… mais il y a plus croustillant figurez-vous.

Au cours des discussions avec la charmante Julie, je m’aperçois qu’elle apprécie toutes mes petites aventures. Et que son homme pourrait aussi aimer le métier que je fais. Ah quel  métier ? Secrétaire salope bien sûr :)

Du coup nous parlons de ça. Je lui dis que j’adore vivre ces expériences dans mon boulot… elle me répond que ça l’amuserait aussi surement… Dialogue :
– Mais que fais tu comme boulot Julie ?
– Commercial.
– Ah dommage, figures toi que je pense pouvoir prendre une stagaire pour quelques mois à la rentrée. Ca aurait été rigolo.
– Ah mais… à la rentrée je commence une formation et j’ai un mois de stage à faire.
– Non…
– Si…

Du coup on se demande. Avouez, ça serait rigolo d’avoir une stagiaire salope qui me donne un coup de main ? Elle est d’ores et déjà ok pour quelques fellations à mon patron. Nous avons eu la chance avec mon mari de voir son joli cul. Et je peux vous dire qu’il fait envie (ah cette photo en collant). On hésite. En tout cas elle aimerait avoir vos commentaires. Voir même vos encouragements. Mais pas « allez c’est cool ». Non elle veut des commentaites hard. Souvenez-vous son copain a des penchants candaulistes.

Alors imaginez, vous avez une petite stagiaire qui est dispo pour faire des heures sup sous la table ? ou sur le bureau ? vous faites quoi avec elle ?

août 14, 2015
Sandy

Note de service à mon mari

Chéri, je t’avais dit que je te l’annoncerais par le blog ( comme ça nos lecteurs seront au courant en même temps que toi) : tu as bien fait de rentrer plus tôt, j’ai bien pompé les deux mecs. Et je crois qu’ils ont aimé, je me suis fait traiter de « bonne salope ».

Les loulous je vous dis tout très vite, je suis crevée et la bouche en feu :)

Bisous

août 7, 2015
Sandy

Etre salope et candauliste en club échangiste

Avec Luc, nous n’avons pas vraiment notre carte de membre pour les clubs échangistes de Bordeaux, ou même à Paris quand on vient. J’avoue de loin préférer des aventures sexuelles un peu inattendues, insolites… faire la salope au bureau, être offerte par mon candauliste de mari, sucer pour régler une dette… Mais oui aussi bizarre que cela puisse paraitre nous n’allons pas (encore) en club échangiste avec mon mari.

Mais du coup on se dit qu’on loupe quelque chose. J’ai un compte ici et je vois régulièrement toutes les annonces pour soirées en club. Mieux même j’ai accès à toutes les fiches de clubs libertins. Alors avec Luc on s’est demandé ce qui pourrait nous faire changer d’avis, ce qu’on pourrait faire en club. Voici le fruit de nos intenses réflexions. Je suis toute ouverte pour lire les vôtres.

Le glory hole

J’avoue c’est la raison numéro une pour moi d’aller dans un club échangiste : me faire un glory hole. Vous connaissez le concept bande de petits cochons j’imagine ? Un mur, des trous, des queues qui en sortent. J’imagine un peu : dans une tenue de belle salope, je traverse la salle du club, direction le glory hole. Tout le monde me voit me diriger là-bas. Je m’installe. L’idéal serait un double mur : de chaque côté je serais entourée d’un glory hole. J’attends. Mon mari est là. Puis les queues sorent des trous. Une d’abord. Que je m’empresse d’aller sucer. Une autre que je prends à la main. Une nouvelle qui arrive que je prend en bouche pour le lancer. Au final je m’imagine avec pas moins de 10 bites autour de moi. Je les suce toute. Je ne sais pas qui est derrière. Je m’en fous. Je veux des queues. Et du sperme. Plein. Chaque bite déverse son sperme bien chaud dans ma bouche, sur mes seins, dans mes mains… Luc n’en perd pas une goutte. Gros kiffe.

Me taper le patron du club

Vous allez me dire ça tourne à l’obsession cette histoire de patron ! Mais voilà j’avoue imaginer qu’un club échangiste est tenu par un mec ultra libertin, qui a tout connu, qui doit être peut-être un peu vieux… habitué à se faire sucer, à profiter de sa situation… du coup je veux y gouter ! Je demanderais à voir le patron au barman. On me dit qu’il est assis à une table avec ses amis en train de boire un verre : je laisse Luc au bar, direction la table. Je m’avance, je lui demande si c’est le patron. Il me dit oui. « Ca vous dérange si je vous suce pendant que vous discutez avec vos amis ? » Il ne refusera pas. Et pendant qu’il discute tranquillement, je le pompe. Mais je le pompe pour qu’il s’en souvienne. Ma langue passe partout. Tout en parlant avec ses potes, il interrompt sa discussion par un petit « oh oui suce salope » et me tire les cheveux. Je finis par le faire venir et avale entièrement son sperme jusqu’à la dernière goute. Je me lève et lui dit merci. Je pars.

Sucer toutes les queues du club

Oui je sais ça peut paraitre ambitieux mais l’idée n’étant pas forcément de faire une fellation complète à toutes les queues en présence. Non mais je voudrais, dans le concept, que toute les queues soient au moins passées une fois dans ma bouche. Soit je me balade au bar et je pompe à genoux chacun des mecs présent, soit je me mets à l’entrée, à genoux, la bouche prête à accueillir toutes les queues. J’hésite sur le mode opératoire :)

Me taper sauvagement 3 mecs en plein milieu du club

La donne est simple : je trouve trois mecs, idéalement des potes. Je vais les voir : « Voilà mon mari assis là-bas, veux me voir me faire baiser de façon bestiale par 3 mecs. Il m’a demandé d’être la salope de 3 mecs en même temps et j’ai penser à vous. Simple impératif : que tout le club le voit. Après je suis à vous, vous faîtes ce que vous vous voulez de moi. Tentés ? » A votre avis ils répondent quoi ?

Vous me voyez dans d’autres situations dans un club échangiste ?

juil 26, 2015
Sandy

Angel est une salope…

Je vous en avais déjà un peu parlé : quelques copines coquines du web vont venir raconter leurs petites histoires ici. Mais Angel de Blacklibertine.com va aller un peu plus loin : elle va carément s’installer sur notre blog, laissant un peu de côté le sien. Plus beaucoup le temps pour s’en occuper, un peu moins de trafic… bref elle s’est dit que ça serait bien de continuer ici… et nous aussi. Mais lorsqu’elle me l’a proposé par mail, ma seule question a été :
« Est ce que tu te sens salope ? »
 » A 200% oui… »
« Alors tu as toute ta place sur mon blog ! »

Du coup Angel aura sa catégorie dédiée. Et elle a décidé de reprendre la petite histoire qu’elle a commencé sur son blog. Une histoire d’entretien d’embauche… Je compte sur vous pour lui réserver le meilleur accueil ici et vous savez comment on fait : on lui dit en commentaire ce qu’elle nous inspire. Nous on a adoré… A toi Angel !

Très heureuse de me retrouver parmis vous. Je crois que je vais vite me sentir chez moi ici :) Vous allez voir, l’exhib est un de mes petits pêchés mignon. Et il n’est pas le seul…

Je voudrais finir mon histoire d’entretien. Je vous laisse voir sur mon blog les épisodes précédents. Là où j’en étais, j’écartais les jambes dans la remise, en collant et talons aiguilles face à mon futur manager.

J’avais donc les jambes écartées, mes jambes en collant blanc, ma jupe relevée sur une chaise de bureau dans une remise de restaurant. Et je pompais. Car oui après m’avoir demandé d’écarter les jambes, notre brave manager, n’en pouvant plus, s’est décidé à sortir sa queue, qui frappait à la braguette depuis un moment, pour me la fourrer dans la bouche avec l’habituel, mais toujours charmant : « Suces moi salope. »

J’imaginais tout de même être en bonne voie pour obtenir mon job. Excitée et enthousiasmée à l’idée de commencer ce nouveau taf, plein de promesses, j’engloutissais d’autant plus la queue de mon futur boss. Me tirant régulièrement les cheveux pour me faire lécher son entrejambe et ses bourses, je sentais bien que je lui donnais pas mal de plaisir. Et j’en étais très contente.

« Je vais maintenant tester si tu encaisses bien. Comme une bonne salope. »
« Retourne toi et offre moi ton cul. »

Sans un mot je me relève, me tourne et me cambre pour lui offrir mon cul. Comme ceci :

 

angel-entretien-salope111 angel-entretien-salope92 angel-entretien-salope56 angel-entretien-salope26

 

Bon un cul comme ça, ça mérite un bon job non ?!

Je ne sais pas trop ce qu’il a dit, mais je sentais que c’était des mots d’excitations.
« Tom a bien de la chance de vous avoir ! »
[Tom c’est mon petit copain, qui lui même est un pote du manager avec qui je passe cet entretien]
« Je sais », dis-je d’un ton provocateur.

Il me carresse les fesses puis les pétrit.
« hhhhmmm allez mets ton cul à dispo sur la chaise. »
 » Comme ça  ? »

angel-entretien-salope227 angel-entretien-salope66

Il ne me répondit pas. Trop occupé à venir s’afférer sur mon cul. Mon collant descendu, il m’enfourne sa queue (avec plastique siouplait) dans ma chatte. Bien humide pour le coup : depuis le temps qu’on jouait, elle réclamait à manger ! Marc a dû avoir à peu près cette vision :

angel-entretien-salope2

Physiquement c’était très bon. Psychologiquement c’était très très intense. Je prenais vraiment mon pied. Evidemment je n’étais pas la seule. La preuve je n’ai pas eu le droit à beaucoup de coup de queues. 5 minutes après il remplissait sa petite capote de sperme. Je commence à me retourner et me relever. Je pensais avoir terminé l’entretien. Erreur.

Alors qu’il était de dos, il se retourne vers moi, la capote pleine à la main, la queue rangée dans son pantalon.
« Ecoute Angel, je vais pas te mentir, tu m’as fait un entretien de ouf. En plus t’es la petite copine de Tom (qui a été très gentil de t’envoyer à moi)… donc je peux te dire que tu as quasi le job. Il reste une étape. Si tu la passes je te signe ton CDI maintenant. »
« Tiens donc laquelle. »
« Il me faut que tu me vides intégralement cette capote dans ta bouche et qu’il ne reste pas une goutte de sperme. »

Là encore l’image me plait énormément et le CDI est en poche en plus… et boire du sperme, je l’ai fait plus d’une fois. Pas une seconde de réflexion. Je lui prend la capote, commence par la vider dans ma bouche, puis resserent avec mes doigts le plastique pour faire couler le liquide blanc. Enfin je passe la langue à l’intérieur de la capote pour bien finir le boulot.

« Satisfait ? »
Il ne me répondit pas, il était en train de signer mon CDI.
« Bienvenue » me lança t il, les yeux bouillants encore d’excitation.

juil 19, 2015
Sandy

5 tests pour savoir si votre homme est candauliste

Mesdames : vous avez un « instinct » de salope, comme moi, mais vous ne savez pas si vous pouvez vous lacher, en évitant de tomber dans l’adultère, vous lacher et baiser avec bon vous semble avec l’accord de votre mari, de votre copain ? Tiens d’ailleurs si ça l’excite, c’est un plus. Bref vous voulez savoir si votre homme est candauliste ? Je vais vous donner un petit coup de main.

Avant que mon mari n’apprenne mes aventures régulières avec mon patron, je ne me doutais pas une seule seconde que ça pouvait l’exciter qu’il l’accepterait. D’ailleurs peut-être lui non plus remarques. Mais depuis qu’il a tout découvert, que nous avons lancé ce blog et que je continue à me faire baiser par mon patron, et bien d’autres, mon homme sait qu’il est candauliste ! Alors j’ai imaginé 5 petits tests qui vous mettront sur la piste du candaulisme…

#1 Quand vous vous faites draguer…

Il a un petit regard amusé. Il ne bronche pas. Il ne se présente pas, il reste passif et regarde la scène. Il attend de voir votre réaction. Aujourd’hui vous stoppez immédiatement la conversation en montrant votre bague ou votre copain. Mais si vous laissiez voir venir un peu ? Que dirait-il ? Laissez-vous draguer un peu, affichez quelques signes de sympathie (touchez l’épaule du dragueur par exemple). N’allez pas trop loin.
La réaction de votre mari :
– il vous fait une grosse scène de jalousie et ne comprend pas votre attitude : il n’est pas candauliste
– il vous fait l’amour comme jamais ensuite : il est candauliste

Si jamais vous savez déjà que votre homme est candauliste, n’hésitez pas à faire un tour ici pour trouver d’autres camarades de jeux candaulistes. Ou si vous êtes un homme pour trouver des femmes offertes… mais bon pensez à moi d’abord hein.

#2 Vous êtes au bar…

Belle soirée ce soir avec votre homme. Vous avez sorti le grand jeu : talons aiguilles, porte-jarretelle, robe de soirée. Vous allez dans un endroit chic, un bar à champagne par exemple, entre ambiance feutrée et bulles. Vous vous mettez tous les deux au bar sur ces grands tambourets chromée. Deux coupes sont commandées. Les bulles montent.
Petit coup de folie : vous décidez de croiser les jambes de telle façon à faire apparaitre le tout début des vos bas nylons. Visible uniquement pour un amateur.
La réaction de votre mari :
– il vous propose d’aller vous assoir sur de véritables sièges à l’abri des regards : il n’est pas candauliste
– il a vu mais ne dit rien : il est peut-être candauliste mais il est certainement un peu exhib, à creuser
– discrètement, il tire un peu plus la robe pour faire apparaitre votre porte-jarretelle : il est surement candauliste et en tout cas très exhib !

#3 Vous êtes au restaurant…

Un joli restaurant. Un peu cher du coup. Vous êtes superbement habillée : escarpins, robe noire moulante… vous êtes sublime. La salle du restaurant, serveurs en tête n’en ont que pour vous. Et vous aimez beaucoup ça. Vous le faites remarqué à votre homme. L’adition va arriver.
La réaction de votre homme :
– il ne fait rien et vous invite : c’est la moindre des choses mais à priori il n’est pas candauliste
– il vous demande de vous mettre de côté, de croiser vos jambes pour voir si vous arrivez à déstabiliser le serveur et pourquoi pas faire baisser la note : il est peut-être candauliste
– si vous êtes joueuse, et que vous voulez savoir, vous pouvez lui suggérer qu’une pipe faite au patron dans les toilettes suffirait à régler cette adition. Si il dit oui, plus de doutes…

#4 Soirée avec un ami

L’un des meilleurs potes de votre homme. Il vient dîner à la maison tout déprimé. Il vient de se faire larguer pour la énième fois. Faut dire c’est pas un playboy. Mais bon il est gentil. L’excellent dîner et la bouteille de vin n’ont pas suffit à lui redonnner la pêche. Coquine comme vous êtes, une idée vous vient à l’esprit. Vous proposez à votre homme de vous changer en tenue sexy pour changer d’atmosphère.
La réaction de votre homme :
non mais ça va pas ? loupé, pas candauliste pour un sous
ah pourquoi pas, ça serait rigolo. Exhib peut-être, amitié pour son pote c’est sûr, candauliste à voir
Ok mais si il nous propose un plan à 3, t’assumes. Joueur, surement échangiste dans l’âme mais candauliste pas encore sur
Je vais même te proposer mieux : pendant que je prends le café avec lui, tu vas le sucer sous la table. Votre homme est candauliste.

#5 Une balade sur l’autoroute

Une soirée chez des amis. Soirée plutôt chic. Une fois de plus vous êtes plutôt habillée sexy. Vous avez même osé les porte-jarretelles et les bas nylon transparents. Une fois sur l’autoroute, vous allumez un peu votre homme : vous relevez votre robe jusqu’aux bas. Votre homme adore. Mais il n’est pas le seul. Un chauffeur routier à la même hauteur que votre voiture n’a rien loupé du spectacle. Plutôt amusée, vous le dites à votre mec.
La réaction de votre homme :
– il accélère et ne déroche pas un sourire, on va être en retard : ni candauliste, ni exhib
– il sourit et reste à hauteur du camion : exhib ok, candauliste à voir
– il passe devant le camion, lui fait des warning et prend la première aire d’autoroute : il est candauliste et ça va être votre fête…

Alors que pensez-vous de ces petits tests ? Je vous cache pas qu’avec Luc on les réussit sans problème. D’ailleurs faudrait peut-être qu’on les fasses ces petits tests, dans un but « journalistique » évidemment…

Vous avez peut-être d’autres idées de tests candauliste ?

 

 

 

juil 6, 2015
Sandy

Mon patron est devenu candauliste

Incroyable, mon patron est devenu candauliste. Pas candauliste avec sa femme. Non candauliste avec sa secrétaire de direction. Et sa secrétaire de direction bien salope… Et bien c’est moi, Sandy. Scène absolument dingue hier. Je vous raconte, maintenant que j’ai pu me remettre de mes petites émotions.

11h du mat. En pleine matinée de boulot. Je m’occupe de rédiger les contrats pour un nouveau client en Côte d’Ivoire. Premier pied pour notre PME sur ce continent. Un contrat à ne pas louper. Si j’en suis à la rédaction du contrat, c’est qu’il a 99% de chances d’être signé. Une excellente nouvelle qui me met bien en forme.

On frappe à la porte. « Entrez ! ». Un mec très élégant rentre. Un grand black de la délégation ivoirienne. J’ai cru comprendre que c’était le boss. Ou le négociateur. Bref je lui dis : « Ah je n’ai pas encore fini d’imprimer les contrats. »
« Euh non je ne viens pas pour cela Madame. Votre patron ne vous a pas prévenu ? »
« Euh prévenu de quoi ? »
« Hmmm c’est gênant. Ecoutez je m’excuse, c’est un malentendu, je vais retourner en salle de réunion ».
« … »
Le monsieur tourne les talons. Le téléphone sonne.

« Sandy ? »
« Oui cher patron. »
« Dans quelques minutes vous allez recevoir la visite de Mr XXX de la délégation… ».
« Je me permets de vous couper, il est actuellement en face de moi. »

Le Mr XXX stoppe son départ et se retourne pour être face à moi.

« Ah très bien. Vous a t il demander quelque chose ? »
« Non il allait partir. »
« Ah ce serait fâcheux. J’ai un gros service à vous demander. Un service qui vaut 500€ selon moi. J’ai emmené mes nouveaux amis à dîner hier soir. Le monsieur que vous avez en face de vous m’a avoué n’avoir jamais couché avec une « blanche ». Je lui ai tout de suite répondu, j’avais un peu bu certes, que dans notre entreprise, nous pouvions pousser l’hospitalité assez loin. Et qu’il pourrait se faire sucer sans problèmes dès demain matin. Et je ne connais qu’une seule suçeuse qu’on peut payer. Vous. »

C’est osé tout cela. Mais je dois bien avoué que la situation est insolite. Et j’aime les situations insolites. Le Monsieur en face de moi ne perds pas un mot de la conversation.

« Euh je ne sais pas trop. »
« Ah et je ne veux rien louper. Vous branchez votre webcam et vous me le sucez devant la caméra. Bien sûr il ne doit pas savoir. »
Je me retourne pour ne pas que le monsieur m’entende, je lâche :
« 800. »
« Ok. »
Je raccroche et me retourne.

« Bien. Je viens de recevoir des instructions de mon patron. Laissez-moi une seconde je dois envoyer un texto. »
Je ne pouvais pas laisser Luc sur la touche. C’est mon mari candauliste, qui va profiter (aussi) des plaisirs candaulistes de mon patron. Mon mari va être candauliste au carré !
« Branches toi sur ma webcam tout de suite. Urgent. Tu vas aimer. »

Ca y est avec le texto à mon mari et après la surprise, je me mets dans mon rôle de salope, et même de call girl pour le coup. Je me retourne à nouveau, face à mon client donc. Sûre de moi.

« Bien. » Je me rassois à mon bureau. Il est face à moi. Je mets en route ma webcam. Je vois la tête de mon boss, ravi.
Le Mr de Côte d’Ivoire ne bouge pas, il semble soudainement très timide. Pendant que je mets en route la webcam et que j’attends l’arrivée de mon mari, je décide de croiser mes jambes gainées de collants. L’entreprise est climatisée. Beaucoup trop d’ailleurs. Du coup quand j’arrive au boulot je mets mes collants. Je fais bailler mes talons aiguilles. Mr XXX n’en perds pas une miette.

Ma tenue ce jour là

collant_bureau_secretaire

Mon mari est enfin connecté. Je cache les fenêtres de mes deux petits pervers, le show peut commencer.
« Pouvez-vous venir voir sur mon écran s’il vous plait ? »
« Oui. »
Je mets le site de la boite sur mon écran. Il est à 2 cm de moi. Je commence à vraiment être chaude. Même si il n’est pas spécialement beau, il a une présence puissante, excitante. Mon mari, mon patron regardent, sûrement très excités. Je me lance.

Quand je fais bailler mes talons ça donne ça :

sandy-salope15

Je tourne mon fauteuil et pose ma main sur son sexe. Il est dur et énorme. Je sors son énorme queue. Il ne dit rien. Je le suce. Evidemment impossible pour moi de la prendre entièrement en bouche. J’applique ma langue sur chaque cm2 de cette belle queue noire. Et je me sens vraiment salope.

Il finit par s’agiter un peu et en voulant me tirer les cheveux pour que je le suce me fait tomber de ma chaise de bureau. Ca ne l’arrête absolument pas et alors que j’essaye de me remettre il me mets à genoux en me tirant les cheveux et me fait lécher ses couilles.
« Allez lèches moi ça petite chienne. »
Je mouille à ces paroles. Je redouble mes efforts et m’active comme une pro. Dans l’affaire j’ai perdu un talon. Il fait littéralement ce qu’il veut avec ma bouche. Il me fait même lécher son entrecuisse. Une pipe sportive, virile. J’adore.

Puis le grand classique : il me tire une fois de plus les cheveux pour reculer mon visage et commence à se branler en direction de ma bouche que j’ouvre en grand. Il asperge littéralement le fond de ma gorge de son sperme bien épais. Je ne suis pas sûre d’avoir jamais bu autant d’un sperme en une fois d’un seul mec. Il n’en finissait pas. J’avalais dès que je pouvais tout en essayant de reprendre mon souffle. Il me fait profiter jusqu’à ses dernières gouttes de sperme que je lèche.

Je me relève un petit chamboulée quand même. Le Mr :
« Bon je vais retourner en réunion hein. Je…. merci, c’était vraiment bien. »
« Mais tout le plaisir était pour moi » lui dis je en reprenant une goutte de sperme sur le coin de mes lèvres.

Il sort. Encore pas bien rafraîchie, je vais voir sur la webcam mes deux candaulistes. Mon patron ne sait pas que mon mari est aussi en ligne. Je souris donc à l’écran, la bouche encore pleine de sperme. Une belle matinée de boulot se termine et je viens d’avoir une petite prime de 800€ en 6 minutes chrono.

Pages :1234567...14»

Je vends ma lingerie

Si vous voulez que je vous envoie de la lingerie que j'aurais porté (bas, collant, collants, string, talons autre...) et que vous voulez m'envoyer de la lingerie à porter (ou toute autre tenue), contactez-moi, je suis plutôt du genre open... mon mail : mfssandy(a)gmail.com

Je recherche…

Des propriétaires de voitures de luxe
Des lieux insolites ou luxueux
pour faire des photos et peut-être un peu plus... sur Paris ou Bordeaux.

Les articles qui vous titillent le +

Cadeaux coquins

RDVS sur Facebook ?

Vous m’offrez une tenue ?

Et je pose pour vous ! Vous pouvez m'offrir des bas et des collants par exemple, ou alors de la lingerie sexy ?

Une aventure coquine au hasard

Modèles en ligne pour une cam

Rencontres sexy

Archives