En apéro ? l’excitation et la tension qui monte…

Suite de ma petite expérience : faire rencontrer mon mari et mon patron (les deux hommes qui me baisent le plus régulièrement) lors d’un petit dîner à 3 à la maison.

La peur excitation de Luc

Rendez-vous était donc pris. Luc était un peu surpris quand je lui ai appris ce dîner. Par ce dîner il allait officialiser le fait qu’il acceptait que sa femme se fasse sauter par son patron, et pour de l’argent en plus. Mais sa réticence fut vite balayée quand je lui ai dit que j’étais très excitée à l’idée de ce dîner et de cette rencontre. Son petit démon a pris le dessus et sa question m’a fait plaisir :
 » Comment comptes-tu t’habiller ? » avec un petit sourire. Ma réponse lui plut tout autant :
« Oh, quelque chose de simple : talons, bas blanc, petite jupe et pas de culotte si jamais me vient l’envie de jouer la secrétaire salope et la femme infidèle ».

Avec cette simple réponse j’avais annoncé la couleur : je comptais me faire baiser par mon patron devant mon mari. Mais je lui réservais encore quelques surprises pour le pousser dans ses derniers retranchements.

Le début de la soirée

Vendredi soir arrive. J’avais fait attention d’éviter un peu mon patron ce jour là, ou en tout cas de ne pas me retrouver seule avec lui. Je voulais qu’il soit à bloc le soir. En partant, en me tapotant sur les fesses, il me dit « à tout à l’heure ».

J’avais préparé un petit dîner sympathique. Mon mari avait mis sa petite chemise, tout était prêt. Quand on sonne. C’est mon patron. J’ouvre. Mon patron s’était aussi un peu arrangé, veste, chemise et deux belles bouteilles de champagne dans ses mains.
J’invite mon patron à renter, Luc se présente et lui serre chaleureusement la main.

« Votre femme m’est devenue indispensable. Elle est en or massif ! »
Mon patron devait surement penser que cette allusion ne serait comprise que par moi mais comme Luc savait, il l’avait reçu 5/5 et ça l’avait fait sourire.

On s’installe pour l’apéro. Luc « sabre » le champagne. La mousse gicle… pardon sort de la bouteille. Je décide de chauffer discrètement mon patron. Avec Luc, nous nous sommes mis en face de lui sur la canapé. La petite table en verre est totalement transparente. J’écartais doucement les jambes pour lui montrer que je n’avais pas de culotte. Un bel obsédé comme lui n’a mis que quelques secondes à mater mon entrejambes, mais il devait faire attention car il avait aussi Luc en face de lui. Petit moment comique pour moi, observant avec délectation l’enfer d’un mec qui se force à ne pas regarder ce qu’il a très très très envie de regarder.

Le champagne étant ce qu’il est, les bulles montent vite à la tête. Tout comme mon excitation, celle de mon mari et celle de mon patron. J’avais seule les clés du jeu qui était en train de s’instaurer. Aucun des deux n’avait la moindre idée de la soirée qui les attendait ! Moi même je n’étais pas bien sûr de ce qui allait arriver, bref l’excitation est à son comble…

Ces articles de notre blog devraient vous faire plaisir

Sandy

Sandy

Mariée et salope, j'assume pleinement ma passion pour le cul, dont j'en fais presque un métier. Ouverte à toutes les propositions, je m'amuse à repousser mes limites...

5 Comments

  1. très agréablement résumé cette arrive .. j’espère que tu sauras transmettre la suite et les ébats torrides avec autant de style merci

  2. Vraiment très excitant tout ça… Languis la suite, j’aimerai bien te rencontrer autour d’un verre moi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *