J’ai servi de table basse

Vous connaissez tous le body sushi : présenter lors d’une soirée des sushi à déguster sur le corps d’une belle femme nue. J’en parlais avec un ami avec qui je partage beaucoup de chose. Il me connait des deux côtés : côté directrice, le jour, femme de pouvoir… et la nuit mon côté salope et soumise… bien entendu ce qui l’intéresse, c’est mon deuxième côté. Il m’a fait une proposition malhonnête qui me fait beaucoup réfléchir : organiser un apéro avec 3 de ses amis, que je ne connais pas, et servir de table basse pour proposer de la charcuterie sur mes fesses en collant. Il dira à ses amis qu’il m’a loué pour une heure… je vous raconte.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Soumise et offerte

Ca m’excitait beaucoup d’être soumise et offerte aux yeux d’inconnus comme ça… alors j’ai dit oui mais avec deux conditions :
– que je sois masquée
– qu’il n’y est pas de pénétration ni anale, ni vaginale
– pas de violence
ce n’était pas négociable donc mon ami a accepté mais j’avais laissé un petit flou sémantique en me disant, cela laisse la possibilité de… mais je pensais qu’il n’allait pas l’utiliser et en fait… si. Vous comprendrez de quoi je parle à la fin de ce post.

Rendez-vous est donc pris un soir, dans un entrepôt en banlieue parisienne (des pièces détachées de voiture…). Le brief était clair :
– une tenue précise : robe noire serrée, collant transparent, mules, pas de culotte
je devais obéir aux ordres dans les limites que j’avais fixé

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Mon arrivée à l’entrepôt

Il fallait que j’arrive en tenue car l’apéro avait commencé avant que je n’arrive. Les mules je les ai pris dans mon sac par contre, le culotte je l’avais laissé à la maison. L’excitation et l’angoisse montait en moi. J’arrive masquée dans l’entrepôt. « Ah « s’écrie mon ami. Ca y est, je venais de mettre le pied (c’est le cas de le dire) dans le scenario. Je n’étais plus tout à fait moi même. Ou plutôt si, j’étais cet autre moi de la nuit, totalement soumise. « Approches » me dit il. Mon ami n’a pas dit que j’étais une copine. Il a dit aux deux autres qu’il m’avait trouvé sur le web et que je faisais ça pour un peu d’argent. J’étais plutôt flattée des expressions des deux autres comparses : « woua elle est bonne ! ». J’approche, sûre de moi. Mon ami me demande de me mettre de dos. « Penches toi ». Je me penche. Je sens ma robe se relever. Mon cul en collant est totalement dévoilé. J’entends les « hmmm c’est joli tout ça ». Et puis pan, mon ami vient de me donner une fessée en s’exclamant « un beau cul de salope ». On avait dit pas de violence mais je me suis dit qu’une fessée… ça passait :). Et puis… Quelques photos du début de soirée :

Mes fesses en collant caressées à 4 mains

… et puis je sens deux, puis 4 autres main qui me caressent les fesses. Sur et en dessous de mon collant. J’aime. L’un d’entre eux essaye de m’enfoncer son doigt à travers le collant. Je tressaille. Mon ami comprend et leur rappelle la règle « pas de pénétration ».

« Enlèves tes mules et mets toi à 4 pattes ». Je m’exécute. Les deux s’assoient autour de moi, pendant que mon ami, enfin mon maître à ce moment là, me relève la jupe à nouveau. Je sens quelque chose de froid sur mes fesses : de la charcuterie. J’étais devenue leur table basse. Mon maître prend alors quelques photos.

Ils se servaient à boire et prenaient des rondelles de saucisson sur mes fesses. Ils ne manquaient pas à chaque fois de bien passer leurs mains sur mon cul. J’étais à même le sol, exposée, soumise, matée , humilié et j’adorais. Et puis le petit flou du début dans mes exigences a pris toute son importance à ce moment là. Mon maître se leva et dit : « vous allez voir, je suis sur que cette salope suce très bien ». J’avais jouer avec le feu et j’avais perdu. Je savais que j’aurais dû dire pas de pénétration buccale mais j’ai voulu voir si mon maître était pervers. Il l’était. Bonne joueuse je ne me suis jamais dit que j’allais refusé. Alors que j’avais encore de la charcuterie sur les fesses, il me demande de rester à 4 pattes et d’ouvrir ma bouche. Il descend sa braguette et enfonce sa queue déjà bien gonflée dans ma bouche. Mes mains sont clouées au sol pour me maintenir et il prend mes cheveux pour faire aller ma langue là où il le souhaite. Ses couilles, son gland… tout y passe. Il finit par me tirer les cheveux un peu plus fort et se branler dans ma bouche. Il se vide. J’avale tout. Surexcité, mon maître  me dit « c’est bien salope, maintenant tu vas pomper les autres » mccs3rh. Il me prend alors les cheveux pour m’emmener vers ses deux amis. J’y vais à 4 pattes comme une chienne. La charcut’ tombe par terre. Il m’amène jusqu’à l’entrejambe de son ami qui avait déjà sorti l’engin. Je pompe. « c’est bien continues, suces ». L’ami en question me lance : « je ne veux voir aucune goutte sortir ». Je m’applique. Je sens son sperme chaud éclater dans ma bouche, encore chaude du sperme précédant. Une goutte atterrit sur la chaise. Sa main oriente ma bouche sur le rebord de la chaise et me fait lécher celle-ci. A peine aie je léché, que je sens derrière moi le troisième qui s’est déplacé jusqu’à moi. Il me fait courber la tête pour se mettre au-dessus de moi pour me faire lécher ses couilles. Il ne lui a pas fallu longtemps pour venir. Il se recula un peu pour inonder mon visage d’un sperme très consistant. Il ramena avec sa queue puis avec ses doigts le sperme dans ma bouche et m’ordonna d’avaler. Ce que je fis. Les deux hommes se rhabillent, saluent mon maître et s’en vont. Je venais de vivre l’expérience la plus forte de ma petite carrière et j’avais adoré.

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • salope sert de table basse

Ces articles de notre blog devraient vous faire plaisir

Lady Nylon

Lady Nylon

Lady Nylon, superbe asiatique aux courbes démoniaques, répond aux désirs de ses différents amants avec une ferveur rare. Les collants, bas nylons et talons aiguilles sont ses armes préférées. Elle nous raconte ses histoire avec délectation...

One Comment

  1. Les mecs adorent branler notre bouche… mmm, j’aimerais bien pomper une belle queue juteuse là, tout de suite ! Et qu’on éjacule des jets interminables sur mon cul, mon visage, partout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *