Le jour où j’ai failli sucer Frédéric Taddei

Il y a quelques années de cela j’étais en couple (oui ça peut arriver 🙂 ). Mon copain était coquin mais n’avait pas vraiment poussé mon côté salope, qui depuis s’est bien révélé ! Il me propose un soir d’aller avec lui à une soirée bien particulière : une soirée pute & mac. L’idée ? Vous venez en couple, l’homme jouant le rôle de mac et la femme faisant la pute. De la fausse monnaie est distribuée à l’entrée à chaque personne. Certains hommes seuls triés sur le volet sont acceptés. La fausse monnaie vous permet d’avoir ensuite des cadeaux. Très excitant. Il me propose donc cette soirée. Un peu gênée, j’accepte tout de même. Je commençais à être curieuse… Mais ni lui, ni moi n’étions vraiment sur de vouloir faire quelque chose là bas. Un peu d’exhib tout au plus.

S’habiller comme une pute

Bien sûr il fallait s’habiller comme une pute. Ce qui m’a plutôt plu car j’aime bien qu’on me matte : bas chair, talons aiguilles, petite robe transparente… tout ce qu’il faut pour réveiller les instincts animal de ces messieurs. D’ailleurs voici la photo exacte de ma tenue, photo d’époque que j’ai retrouvé :

lady-nylon-soiree-pute

Nous arrivons vers 23h en taxi. J’étais un peu anxieuse à l’idée d’enlever mon imper mais bon, à un moment mon cerveau s’est mis en mode « pute » et c’était parti. J’enlève donc mon imper : ma robe était si courte qu’on voyait la démarcation de mes bas. Et manifestement ça plaisait. Nous avancions dans ce grand loft. Quelques couples, pas mal de mecs qui mataient de façon appuyé, normal ils et j’étais là pour ça. Et puis surprise…

Paris Dernière à la soirée

Nous entrons donc dans ce loft, moi en petite tenue de pute et mon mec mac, et surprise : je vois sur le côté de la salle, tranquillement en train de discuter Frédéric Taddei, l’animateur à l’époque de Paris Dernière. Je vous rassure, ou pas, mais il n’était pas là à titre perso : il était en reportage ! Les caméras ne tournaient pas mais il était avec son équipe. Je ne passe pas très loin d’eux, un peu curieuse, un peu provocante avec mon petit cul qui balance et mes bas chairs. D’ailleurs le caméraman de l’équipe m’a bien maté : de haut en bas et de bas en haut ! Mais ça me plaisait. Encore une fois j’étais là pour ça…

cho-016-copie

Nous nous asseyons après avoir pris un peu à manger et une petite boisson. Une ambiance assez suréaliste : festive mais tout de même, les filles sont là pour être acheté ! Je m’assois donc, je croise les jambes ce qui ne manque pas de remonter ma jupe déjà bien courte. Je ne suis pas devant une table donc toute la salle profite du spectacle. J’aime et mon mec mac aussi. Un homme, brun, plutôt bien habillé se dirige vers nous. Il s’adresse directement à mon mac en sortant une belle liasse de (faux) billets : « j’aimerais que ta pute me suce jusqu’à ce que je lui mette tout dans la bouche. » Très excitant : il ne s’adresse pas à moi, me traite  de pute et voudrais que j’ avale sans avoir mon mot à dire. Dans d’autres circonstances, ça pourrait être choquant mais là ça m’excite. D’ailleurs en parlant il met une main sur ma cuisse : ni moi ni mon mec ne bougeons, ça fait parti du jeu et j’aime. Alors qu’aujourd’hui, je me serais surement mise à genoux pour qu’il puisse faire ce qu’il veut de ma bouche mais à cette époque ce n’était pas encore le cas. Mais ce n’est pas pour autant que je n’ai rien fait…

Mon premier client

Le premier client se propose donc. Mon mec mac hésite devant la proposition mais je fronce un peu les sourcils : le mec ne me plait pas assez pour me lancer dans mon activité de pute du soir. Et puis j’étais relativement rassuré : nous n’avions jamais rien fait de libertin avec mon mec donc ce n’est pas ce soir que ça allait commencer. Et pourtant : « tu me donnes 100 eros (c’était la monnaie) et t’as le droit de lui rouler une pelle ». Bon j’étais pas spécialement d’accord mais une pelle… pourquoi pas. Le mec sort son billet. Je ne bouge pas. Il met une main sur ma cuisse en nylon, une main sur un sein et m’enfonce sa langue dans ma bouche. Impression bizarre que de se faire payer pour rouler une pelle ! Me sentant un peu timide sur le roulage de pelle, il mets sa main derrière ma nuque et m’appuie vers lui un peu plus fort. Sa langue m’explorait la bouche ! Je sentais la bave de cet inconnu couler le long de ma bouche. Puis je mets fin au travail. Tout content le mec repart en quête d’une autre pute. Moi j’avais un compte à régler avec mon mac ! Je le savais un peu pudique (il aimait bien m’exhiber mais pas s’exhiber lui). Un peu chauffée par ce roulage de pelle, je me lève, me met à croupi devant lui (il était assis sur une chaise) et sans rien lui demander lui descend la braguette. Il n’a pas le temps de réagir que sa bitte est déjà dans ma bouche. Un peu tendu il se met vite à l’aise : me prends les cheveux pour mieux me faire pomper, se détend. De mon côté j’ai bien senti que ma jupe s’était remonté quand je me suis mise à 4 pattes pour le sucer. Résultat  : la salle entière avait vu sur mon joli petit cul, dont j’imagine ce cher monsieur Taddei. D’ailleurs si il se serait approché à ce moment là, qui sait, je lui aurais peut être attraper la queue… Cela n’a pas duré très longtemps : très excité mon mec m’a tout laché dans la bouche et j’ai du ne pas en perdre une goutte. Les messieurs étaient admirateurs autour de nous et avaient déjà commencer à sortir leurs engins pour se positionner en tant que client ! Mais comme je l’ai dit à cette époque, ce n’était pas encore la grande fête et mon mec n’était pas vraiment échangiste. Un peu gêné par tout ça et il me demanda de me rhabiller un peu puis nous sommes partis. Mes ex futurs clients étaient bien déçus…

J’avais exactement les même bas à cette soirée de pute.

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • pute
  • ma pute
  • petasse en talons hauts exhibée
  • salope talons bas
Lady Nylon

Lady Nylon

Lady Nylon, superbe asiatique aux courbes démoniaques, répond aux désirs de ses différents amants avec une ferveur rare. Les collants, bas nylons et talons aiguilles sont ses armes préférées. Elle nous raconte ses histoire avec délectation...

8 Comments

  1. moi je sais ce que j’aimerai sucer chez toi …..juste pour bien te chauffer avant de sortir !

    • hhmmm ça serait terrible de me chauffer comme ça avant une sortie, je serais intenable !!

  2. une idée de sortie … te chauffer …
    entretenir ton désir et t’empêcher de consommer
    et peut être une récompense au retour …. ou pas !

  3. Bonjour Sandy,je suis tombé un jour sur votre blog et j’ai passé l’après midi à le lire,j’ai adoré ! Vos histoires m’ont fait bandé toute l’après midi, j’adore voir une femme avec des bas et surtout avec des hauts talons,cela m’excite beaucoup et c’est tellement beau à regarder ! j’aurais adoré vous rencontrer et passer une après midi juste avec vous,et je vous aurais envoyé au 7è ciel juste avec ma bouche,ma langue et bu votre champagne,pour commencer ! j’aime les femmes comme vous,féminine de haut en bas et très gourmande de sexe comme moi aussi, j’ai 45a je suis brun,1.81m et très gourmand et bien monté et endurant et très bon lécheur !! je suis du 77 !
    Si vous voulez me répondre,m’envoyer quelques photos de vous (lecheurfou77@hotmail.fr) vous ferez un heureux !
    Au plaisir de vous lire jolie Sandy ! Léchouilles coquines ! Léo pour vous servir !

    • Merci Léo pour ton commentaire ! Pourquoi pas un jour, je garde ton adresse. Mais attention, là on est dans une histoire de Lady nylon 🙂

  4. Bonjour belle Sandy, je suis un homme grand et mince d allure sportive du Jura. J aimerai faire plus ample connaissance. J aime la sensualité et les câlins.j aimerai volontiers me faire sucer et vous lécher longuement. Je peux vous recevoir un week-end ou plus chez moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *