Le mari de Julia est-il vraiment candauliste ?

Vous vous souvenez de Julia et Marc qui nous avait raconté leur premier plan à 3 ? Et bien figurez vous que Julia m’a écrit pour me dire qu’elle voulait participer au blog… plus souvent. Depuis cette première expérience à 3, le couple est apparemment devenu candauliste et Julia s’en donne à coeur joie… mais je lui laisse le clavier !

Sandy

Merci Sandy. En effet depuis l’article publié ma vie sexuelle a beaucoup changé.

C’est dingue 10 ans de mariage tranquilou et en 2 mois… en fait pour être franche c’est surtout moi qui est changée.

Je ne me fixe plus trop de limite maintenant… Enfin faut que je vous explique.

Le mec au bureau qui m’excitait

Il y avait au bureau un homme qui me plaisait beaucoup.

Surtout physiquement en fait. Enfin pas que.

Disons que c’était sexuel, animal. Je ne savais pas trop comment gérer ça.

J’ai décidé d’en jouer. Juste jouer.

Je suis une femme mariée je n’allais pas batifoler comme ça avec un collègue. Je joue donc.

Je joue la salope

Je joue à la midinette. A l’ingénue coquine. Je provoque, je dragouille.

Un regard, un frôlement, une petite jupe. Le mec n’est pas insensible.

Jusqu’à cet apéro un soir avec une autre collègue de bureau.

Un apéro après le boulot histoire de. Comme d’habitude en sa présence j’étais très en forme.

Je ne sais plus qui lance le truc, mais on en vient à parler sexe en général.

Puis le mec dit : « Vous avez déjà fait un plan à plusieurs ? »

A lire aussi :  Ca y est, elle l'a fait

Vous avez déjà fait un plan à trois ?

Oh my god. A cette simple phrase, j’ai direct des étoiles dans les yeux et des papillons dans le ventre.

D’ailleurs à ce moment je trouve assez dingue d’avoir cette réaction comme ça,  à l’idée d’une baise à plusieurs. Sans mon mari.

Je réagis sans réfléchir : « Pourquoi ça te tenterait ? »
« Avec vous oui pourquoi pas. »
L’étincelle qui allume le feu.

C’était juste un apéro, il a fallu abréger la soirée. Mais j’étais toute excitée. Et j’adorais ça.

Le lendemain à la pause café, je remets le couvert.
« Quand alors ? »
« Quand quoi ? »
« Notre petite sauterie à 3. »
« Jeudi prochain ? »
« Y a pas le pot de départ de machin ? »
« Si mais on fait ça dans un bar sympa et du coup on pourra enchaîner. »
« Ok. »

Du jeu ou une vraie baise ?

Pour être franche, je ne réalisais pas vraiment. J’étais en train de jouer encore.

Le jeudi arriva.

En plein été, je profitais pour m’habiller léger : une petite robe noir, joli décolleté, pas de soutien gorge, pas de culotte, et des compensés à bride.

J’ai été excitée toute la journée.

Le pot de départ de machin arrive.

Une bonne partie de la boite va au bar en question. Je chauffe le mec.

Main sur la cuisse sous la table avec les collègues à côté, je me penche ostensiblement devant lui pour qu’il puisse mater mon décolleté…

Lui est en fait super gêné, il a peur de se faire griller par les collègues.

C’était moi la plus chaude des 3, c’est moi qui menait la danse. J’étais en mode cochonne…

A lire aussi :  Exhibition de la femme de Seb en nylon, Mylène

Permis de coucher

Je pense à mon mari

Et à cette idée, j’ai pensé à mon mari. Oui ça peut vous sembler bizarre de penser à son mari à ce moment là.

Mais depuis notre petit trio, nous nous étions beaucoup libéré tous les deux.

Dans les positions mais aussi dans les mots.

C’était devenu un peu plus bestiale au lit et les mots comme « cochonne » fusaient dans le lit. Et ça m’excitait.

Bref à ce moment là, j’ai eu l’envie de partager ça avec lui.

Non pas qu’il vienne nous rejoindre mais j’avais envie de lui dire que j’avais envie de baiser.

Baiser avec un collègue et une collègue.

Qu’il le sache mais qu’il ne vienne pas , qu’il me laisse m’amuser sans qu’il en souffre.

Est il vraiment candauliste ?

Je décide donc de m’éclipser et de l’appeler.

Il me demande si ça va. Puis il me sent un peu bizarre.
« T’as un soucis ? » me lance t il.

« Non pas du tout. C’est pas évident à t’expliquer mais je voulais quand même partager ça avec toi. Voilà on me propose un plan à 3 là tout de suite. Et j’ai envie de le faire. »

« Ah. »

« Oui. Tu sais quand on baise en ce moment, que tu me traites de cochonne. J’adore ça. Et ben là c’est ça que je ressent. J’ai envie de faire la cochonne. Ok la grosse cochonne 🙂 . Et en plus j’ai envie que ça t’excite même si tu n’es pas là. »

J’étais en train de me dire que je venais de signer mon divorce.

A lire aussi :  Histoire de candauliste : Couple candauliste sur Lyon

« Je vois. Ecoutes… euh… je pensais pas te dire ça un jour mais ça m’excite grave ce que tu me dis. Je t’imagine en train de faire prendre là dans une heure par un mec que je connais pas et un autre mec ou une autre nana ? »

« La 3ème c’est une nana. »

« Ecoute ça m’excite beaucoup. Je veux que tu vives à fond le truc. Par contre tu me raconteras tout dans les moindres détails, les moindres mots et positions. »

« Hmmmm j’adore. Je te dirais tout. »

« Offre toi bien… »

« Oui. »

A suivre…

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • cadauliste il participe au ébats
  • histoires femme salope
  • histoire exhib candauliste
  • la salope de ma femme une histoire
  • histoire erotique ma s exhibe
  • histoires de couple candauliste
  • histoire coquine ma femme et moi
  • julia la salope
  • ma femme cette salope caudauliste
  • mon marie est candauliste

julia

Je découvre le libertinage et le candaulisme, ainsi que mon mari et je partage mes aventures ici même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *