Le premier dîner candauliste de Tintin et Steffy

Tintin est devenu rapidement un vrai fan du blog. Lui qui aimerait tant convaincre sa femme de le suivre dans ses délires candaulistes. Femme d’ailleurs qui n’est pas tout à fait contre et qui serait presque prête à se faire convaincre. Tintin a imaginé un petit scénario à 4 : Luc et moi, Tintin et sa femme.

« Après plusieurs échanges avec Sandy et Luc, moi fidèle fan du blog, nous avions convenu de dîner ensemble au restaurant, Sandy, Luc, ma femme Steffy et moi. J’avais choisi un restaurant chic de Lyon. Lors de nos échanges par l’intermédiaire du blog, j’avais expliqué à Sandy et Luc que nous étions en découverte du libertinage et que nous comptions sur eux pour nous guider dans cette découverte.

Je leur disais que ma femme était une vraie salope dans l’intimité mais que je souhaitais l’exhiber dans ces moments là… elle était proche de le faire car elle sortait déjà très souvent sans culotte sous ses vêtements lorsqu’elle portait une jupe ou robe avec des bas ou collants (nous sommes fétichistes des collants tous les 2, au grand bonheur de Luc et de cette vraie salope qu’est sandy !), mais jusqu’à aujourd’hui, elle n’avait encore pas sauter le pas. J’espérais vraiment que leur présence allait l’y aider…

Sandy m’avait expliqué pour me chauffer comme seul une vrai salope sait le faire qu’elle serait habillée pour la circonstance : un chemisier cintré et boutonné juste quelques boutons pour laisser apparaître la naissance de sa poitrine libre de tout soutien-gorge, une jupe fendue assez courte, un collant seamless noir, le même qu’elle portait quand elle avait fait la pute (la photo où elle a un billet de coincé sous la ceinture, elle sait que cette photo me fait bander comme un bûcheron ), pas de culotte sous ce collant ( Je lui avais dit que Steffy m’a femme n’en porterait pas…) et des escarpins noirs à lanières avec des talons de 12 cm… elle me racontera après coup qu’elle avait mouillé comme une chienne déjà rien qu’en se voyant dans le miroir, Luc avait déjà envie de la défoncer sauvagement comme une salope avant de partir à notre rdv, elle avait résisté même si elle sentait sa mouille couler le long de sa cuisse, les effluves de cyprine inondaient l’atmosphère de la voiture me racontait elle cette pute, elle sentait que Luc ne débandait pas ce salop…

Arrivés sur place, nous avons été reconnu immédiatement par nos coquins . Je nous étais décrit: moi la quarantaine, brun grisonnant, plutôt beau gosse ( à ce qu’on dit de moi 😉) en tout cas au goût de Sandy j’ai cru sentir, et ma femme Steffy, une belle brune, la trentaine, méditeraneenne, mince et une paire de jambes à tomber, mises en valeur par ce collant qui lui galbait merveilleusement bien les cuisses qu’elle avait assez découvertes car sa jupe n’avait de jupe que son nom… elle était ultra courte, j’ai senti le regard de Luc qui ne décrochait pas de son entre-cuisse, une sacré belle salope qu’il a du se dire…

Mou pour ma part, je ne perdais pas mon temps non plus en matant le petit cul de salope de Sandy bien serré dans sajupe… je me suis dit que la soirée s’annonçait bien et que j’espérais que le repas ne durerait pas trop longtemps (la suite me le confirmera) …

Lorsque Steffy a fait la bise à Sandy, j’ai vu sa main effleurer sa cuisse pour toucher le nylon (des vrais fétichistes je confirme).

Suite à ces présentations, nous avons pris possession de notre table, Sandy en face de Luc, moi à côté de Sandy cette salopet qui m’a fait bander direct et Luc à côté de Steffy. Je n’ai pas résisté à poser déjà la main sur sa cuisse quel’elle écartait déjà instinctivement poussée par l’excitation… »

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • SANDY SALOPE
  • scenario baise salope
  • steffy la salope
Couple candauliste invité

Couple candauliste invité

Nous ouvrons régulièrement le blog aux couples candaulistes qui ont envie de partager leurs aventures.

10 Comments

  1. Merci Sandy de publier le début de notre histoire… Si les commentaires sont chauds et nombreux, les fans du blog connaîtront la suite..
    Lâchez vous !

  2. Très excitant ce début d’histoire ! On hâte de voir si Steffy va se lâcher et de devenir une belle salope ailleurs que dans le lit conjugale.
    Tintin une petite photo de ta femme serait parfaite…

  3. Je fais entièrement confiance à Sandy et Luc pour vous apprendre les rudiments du candaulisme :))) J’espère que Steffy va s’occuper de Luc et que Sandy va se mettre au boulot !

  4. Je suis une femme -une salope !- et de lire le comportement des autres salopes me fait terriblement mouiller… Je me demande si je n’aimerais pas moi aussi doigter et lécher une belle chatte… Ca m’est arrivé il y a pas mal de temps et je crois que j’aimerais bien recommencer… Mon homme ne devrait pas être contre, qu’en pensez-vous les vicieux ?!

    • Je suis une vraie salope, mais qui est avec son chéri depuis 4 mois… Je fais donc doucement… avec lui je me lâche bien sûr, mais je n’ai pas encore abordé « l’autre Missoni », la vicieuse qui voudrait aller beaucoup plus loin… Pour le moment, faire sa pute me suffit -presque !-. Mais un jour… 😉 J’ai eu l’occasion d’aller dans un club échangiste avec mon ex mari et j’ai été déçue du côté très politiquement correct !!! Je comprends qu’il y ai des règles, mais moi, installée au bar, je rêvais de sentir une main se glisser sous ma jupe pour me doigter… Je me suis défoulée en soulevant ma jupe, en m’asseyant sur la queue de mon mari devant tout le monde (les gens étaient assis autour de la piste, mais avaient l’air de s’ennuyer ferme) et en le branlant avec ma chatte trempée… J’ai adoré -lui aussi-; tout le monde nous matait évidemment… Mais pas un voyeur n’a osé me coller sa bite dans la bouche, dommage !
      Sinon, j’ai un grand amour pour les bas et les collants. Comme toi, j’aime voir le foutre dessus, j’aime cette si légère barrière qui ne demande qu’à être déchirée… Et j’ai un jean que j’affectionne particulièrement car la couture qui vient entre les jambes est assez épaisse ; je ne mets pas de shorty du coup, pour sentir la couture rentrer dans ma chatte qui mouille de plus en plus au fil de la journée… D’autres questions monsieur vicieux 😉 ?!

  5. Tu aimes te faire gicler sur l’intérieur de tes cuisses ? Sur le nylon…. et le laisser couler le long de ta jambe lorsque tu marches dans la rue …. ah je sens que tu es une belle cochonne missoni !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *