Leçon de mon patron : le dangling

Après l’article de mon mari vous demandant comment vous vouliez voir (d’ailleurs nous avons bien pris note), j’ai décidé de prendre la plume, enfin le clavier, pour vous parler personnellement de l’éducation que j’ai eu, subi, auprès de mon patron. C’était un peu un désaccord avec mon mari qui ne voulait parler que du futur et des histoires que je m’apprête à vivre et pas de comment je suis arrivée à devenir une belle salope (et j’assume). Donc ici ou là, je vous parlerais de mes débuts avec ce patron assez vicelard, avec qui aujourd’hui je travaille au quotidien.

Je vais même appeler ça des leçons et j’essayerais, avec la complicité de mon mari, de les illustrer avec des photos. Aujourd’hui je commence soft, mais c’est comme ça que ça a commencé : le dangling. 

Réunion à 4 ce jour là. Mon patron, moi, et 2 responsables important de la boite. Je venais de rentrer dans la boite en tant qu’assistante du patron en question. J’ai toujours eu pour habitude de m’habiller plutôt sexy (et ça n’a pas changé). Ma tenue favorite ? collant chair transparent, talon aiguille et tailleur jupe noire. C’était ma tenue ce jour là. Je vous avoue je ne me passionnais pas pour ce que disaient ces messieurs. Mais je prenais des notes sagement.

J’étais sur un canapé à côté du patron. Dans mon ennui, je croisais et décroisais mes jambes. Je m’amusais du regard parfois troublés des collaborateurs qui présentaient leurs bilans au patron. Toujours dans mon ennui, je me suis mis à jouer avec mes talons et faire bailler ceux-ci. Et là j’ai senti le regard de mon patron se « durcir » un peu. Tout comme sa queue dans son pantalon.

La réunion se termine. Débrief avec le boss. On parle du contenu. Puis de la forme. Enfin à ma surprise de mes formes. Il me demande :
 » vous vous êtes ennuyée pendant la réunion ? » Je lui réponds que je n’ai pas ni à m’amuser et ni à m’ennuyer à mon boulot. C’est mon boulot point. Il me dit : « vous savez comment j’ai remarqué que vous vous ennuyez ? Vous balanciez vos talons ». Je souris. A peine gênée. Il conclut cette discussion : « N’hésitez pas à recommencer, ça ne me gêne pas du tout, bien au contraire. »

Vous trouvez surement cela très soft, mais le vers est dans le fruit :  sa remarque ne me gêne même pas et j’aime même l’idée que mon patron m’encourage quelque part à l’exciter. Je n’allais pas hésiter à régulièrement lui faire du dangling sous ses yeux mais il n’allait pas  s’en contenter…

J’attends vos commentaires. Je fais ce blog pour avoir vos envies, vos blogs, vos idées, vos propositions les plus perverses, j’aimerais passer un palier avec ce blog et donc avec vous…

sandy

Mariée et salope, j'assume pleinement ma passion pour le cul, dont j'en fais presque un métier. Ouverte à toutes les propositions, je m'amuse à repousser mes limites. Messieurs si vous souhaitez m'offrir de la lingerie ou que je vous en vende, si vous souhaitez me contacter : mfssandy@gmail.com

12 Comments

  1. Très excitant cet article sur le dangling, c’est très bien raconté avec un peu de texte puis une photo etc..
    Mes photos préférées sont la première (pour sa vue d’ensemble et le tailleur qui a l’air très beau) et la dernière avec ces beaux pieds que l’on a juste envie de ….

  2. Un très bon début. J’adore ces collants… tes grands débuts alors ? tu as du en faire du chemin pour devenir aussi salope aujourd’hui. Ton cul doit être superbe en collant…

    • merci pour mes débuts, et pour ce qui est de mon petit cul en photo et bien je pense que bientôt il y aura ce genre de photo. Ca t’exciterait ?

  3. ça sent effectivement les début. J’aimerais savoir quels jeux pervers t’a fait faire ton patron…

    • salut, et oui effectivement ça sent les débuts, mais nous avons mis du temps avec mon mari à lancer le blog et maintenant nous n’avons certainement pas envie d’arrêter, j’aime être une salope pour mon mari, mon patron et surtout pour vous et là pour toi. Les jeux pervers que m’a demandé mon patron ont été très soft au départ et de plus en plus vicieux et ça m’a beaucoup excité, mais avant de te répondre as-tu lu tous les articles que mon mari a mit, car il y a beaucoup de choses qui sont expliqués.

  4. Bonsoir Sandy,

    au vu de ces belles photos, tu as l’air effectivement d’avoir tout ce qu’il faut pour l’exciter, ton patron… et nous donner l’envie aussi de te découvrir plus… Tu portes le collant chair à merveille et ton p’tit cul collanté doit être délicieux à voir… A + pour d’autres photos…

  5. moi j’aimerais un footjob de ces pieds en nylons, pouvoir me laisser aller sur eux et partager ensuite nettoyer les collants de la langue

    • Et bien tu es un gros cochon et j’adore cela, ça me rend dingue et m’excite énormément.

  6. moi j’aimerai sentir tes pieds gainés de ton joli collant couleur chair me caresser la queue et que tu fasse gicler dessus jusqu’a la dernière goutte
    et je crois que ton patron aimerai ca aussi

  7. moi j’aimerai être encollantér dans tes collants chair voire Marron Foncé que tu portes à merveille avec tes talons aiguille que je lécherai ce serai ma puntion avec beaucoup d’heures de punition enormément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *