Ma réunionnaise est une salope

Bonjour à tous. J’ai la chance d’être la mari d’une superbe réunionaise. Une malbaraise pour être précis. 12 ans que nous sommes ensemble. J’ai rapidement eu envie de la partager. D’un côté son appétit sexuel démesuré. De l’autre mon éjaculation précoce. Ouais ça matche mal. Sauf que j’ai un esprit particulièrement ludique. Pervers certains diraient, j’en serais d’accord si le mot n’était pas si péjoratif. Mais ma femme est tout aussi ludique. Salope, comme elle aime se faire appeler dans nos ébats. Du coup j’ai pensé que nos petites histoires feraient plaisir à Sandy et Luc. Et à vous.

 

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Petite précision. Vous ne verrez malheureusement pas de photo de ma femme. Oui je sais, c’est fâcheux. Mais elle est comme ça. Je n’ai pu négocier qu’une photo. Oui rien de scabreux mais j’adore quand ma femme porte des collants transparents. Je vous la présente donc.

salope-reunionaise

Je ne vous cache pas qu’elle a un corps magnifique. Des jambes interminables, une silhouette de mannequin, un cul à damner un saint. Elle s’habille en permanence ultra sexy (mais très distinguée), talon aiguille de 15 cm en permanence (ça lui fait mal aux pieds si elle met des chaussures plates), et démarche chaloupée. Une très belle chevelure avec une queue de cheval qu’il est très pratique de tirer quand on la prend en levrette. Ajouter à cela une élégance naturelle, une éducation stricte, vous avez là une femme très jolie, très distinguée, qui pourrait faire partir de la haute société. Impossible de deviner qu’une fois la jupe relevée, elle devient la pire des salopes. Enfin la meilleure. Car oui comme pour Luc et Sandy, tout cela est positif pour moi. Vous connaissez donc maintenant ma femme.

J’ai plusieurs petites histoires à vous raconter. Je vais commencer par vous raconter la relation que nous avons eu avec Steve. J’ai démarché Steve par internet sur Wyylde

. Il recherchait un couple pour s’amuser. Je lui ai proposé ma femme. Après quelques échanges photos, il n’a pas dit non évidemment. J’ai présenté le profil à ma femme, Alicia. Et elle a dit oui.

Le premier rendez-vous se passe toujours sans moi. Elle m’informe du lieu et de la date et j’attends son retour à la maison. C’est un premier contact qui se passe dans un café. Histoire de voir que tout se passe bien. Comme nous sommes sur Paris, Alicia a donné rendez-vous à Steve au Delaville Café sur les Grands Boulevards.

Elle arrive au rendez-vous dans sa tenue de travaille (elle est styliste) : talons aiguilles, tailleur jupe, bas noirs. Sexy as usual. Le Steve avait parait-il les yeux qui brillent quand il la voit arriver. Ma femme fait souvent cet effet.

Le mec commande à boire. La table est petite. Alicia m’expliquait qu’elle le sentait un peu nerveux. Normal : vous savez que la bombe qui est en train de discuter avec vous, est non seulement la femme d’un autre mais qu’en plus elle est priori d’accord pour se faire baiser… par vous-même.
« Tu fais quoi » etc… mais au bout de la 4ème phrase, Steve pose sa main sur la cuisse de ma femme. Elle ne l’arrête pas. L’ambiance se détends. La discussion continue. Mais pour ce premier rendez-vous ma femme a une horaire limite très tôt.

Steve propose de la raccompagner en voiture à sa gare de RER. Pendant le voyage, ma femme laisse apparaître ses superbes jambes. Il pose nonchalamment sa main sur ses cuisses. La discussion dans la voiture se veut quelque plus libérée. Un extrait :
» Tu aimes te faire sauter par d’autres mecs que ton mari alors ? »
« A ton avis, si on t’a contacté, c’est pas pour me lire des poèmes… »
Il est 22h, ils arrivent sur le parking de la gare RER où ma femme gare sa Rover tous les matins pour aller au travail.

« Bon merci de m’avoir ramené. Je vais te recontacter rapidement je pense. »
« Ok. Dis donc, tu vas quand même me montrer si tu sais faire la salope non ? »
Il sort sa queue de son pantalon et commence à se branler.
« Non parce que c’est vrai tu es superbe, tu te laisses toucher les jambes. Mais ton mari m’a dit que tu étais une vraie salope. Et je veux voir. »
« Ok tu vas voir. »
Ma femme se penche alors sur la queue de Steve qu’elle commence à sucer fougueusement. Oui quand on parle de « salope » à ma femme, ça change tout. Une sorte de défi qu’elle ne peut pas s’empêcher de relever. Sous les lampadaires d’un parking de banlieue, ma femme, styliste je vous le rappelle,  est en train de pomper un mec qu’elle a rencontré 2h avant. Et elle ne sera même pas payée pour ça 🙂
Steve d’enchainer : « Oh tu pompes bien salope, vas-y t’arrêtes pas. » Il commence à utiliser la queue de cheval de ma femme pour la faire sucer à son rythme.

Evidemment, sans lui demander, mais elle l’avait deviné, Steve se vide dans la bouche de ma femme qui continue de nettoyer sa queue avec sa langue. Alors que plus aucune goutte de sperme ne reste, Alicia relève la tête.
« Alors convaincu ? »
« Oh oui t’es une belle salope. »
« Allez j’y vais. »

En rentrant, Alicia me raconte tout en détails. En fait pour en arriver très rapidement à cette pipe de parking que j’ai adoré. Effectivement nous allions revoir ce petit Steve.

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • ma femme avec un black tumblr
  • candauliste tumblr
  • experience candauliste
  • expérience femme:anulingus
  • homme candaulisme

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Ma femme réunionnaise salope au cinéma