Ma salope réunionnaise en club échangiste

Malgré le côté salope de ma femme réunionnaise (malbaraise je vous rappelle), nous n’aimons pas aller en club échangiste. Alicia, ma femme de la Réunion, préfère bien choisir ses amants et moi je préfère les scenarios bien ficelés plutôt que l’improvisation en club libertin.

Oui mais voilà nous avons quand même eu envie d’aller voir un club libertin par curiosité. Après quelques renseignements pris nous choisissons un club libertin où il est possible de s’isoler sans que personne puisse nous embêter. Nous arrivons au club. Les longues jambes de ma femme réunionnaise, gainées de nylon, font instantanément leur petit effet sur la gente masculine du club.

Nous prenons un mojito au bar. Ma femme s’amuse de faire un tel effet avec ses belles jambes, et croise décroise à l’envie. Mais comme prévu, nous restions sur notre idée de baiser seulement ensemble. Avec ces regards masculins, cette ambiance coquine ma femme me glisse qu’elle a envie de me sucer mais à l’abri des regards. 

Nous nous enfonçons dans le club et tombons sur ces fameuses cabines. Une fenêtre permet de voir ce qu’il se passe à l’intérieur mais on peut les fermer à clé. Parfait pour ce que nous voulions faire. Sans le faire devant tout le monde, nous allions pouvoir profiter du petit frisson libertin d’être vu. 

Je m’assois dos au mur face la porte et donc la fenêtre. Ma femme se met à 4 pattes et commence à me sucer. Quelques hommes nous ont suivi et il se partage à 3 ou 4 visages la fenêtre pour voir ma femme à l’oeuvre. Souhaitant leur donner tout de même un petit peu de plaisir, je décide de relever complètement la jupe de ma femme. Son joli cul ébène habillé d’un string s’offre donc à leur vue. Inébranlable (!), ma femme elle continue son oeuvre sur ma queue, le cul maintenant à l’air.

Tout en prenant mon pied pour la bonne pipe de ma femme, avec en plus le côté exhib, j’imagine les mecs derrière la porte en train de se branler en train de mater le très joli cul de ma femme. Comme vous le savez si vous avez lu mes histoires précédentes, malheureusement ma femme ne me laisse pas diffuser de photos d’elle nu. Sinon vous auriez pu vous aussi profiter de ce cul de déesse.

Je prends énormément de plaisir à ce moment là. Ma femme elle est super concentrée sur ma queue. Puis… je ne résiste finalement pas à l’appel du libertinage. Sans demander l’avis à ma femme, je me lève. Elle ne bouge pas restant à 4 pattes. Peut-être pense-t-elle que je vais la prendre ?

J’ouvre le loquet de la porte et fait rentrer le premier mec que je trouve. Il faisait très sombre. Beau, grand, moche, gros, poilu, black, blanc, beur ? Je vois à peine le mec. J’aperçois juste sa queue bien tendue dans sa main. Je referme la porte derrière lui. Et je vais me rasseoir pour continuer ma pipe.

Après quelques secondes d’hésitation, il enfile ma femme sans autre forme de politesse. Elle ne se retourne même pas. Prenant les coups de butoir d’un inconnu qu’elle ne regarde même pas tout en continuant à me sucer. Le mec se sent de plus en plus à l’aise dans le cul de ma femme. Il lui tiens les talons pour mieux la prendre, la tient par les hanches, finit même par lui tirer les cheveux en la traitant de belle salope.

Il la lime littéralement alors qu’elle finit par lâcher :  » vas-y baise moi comme une chienne. »
A ces mots je finis par éjaculer dans la bouche de ma femme qui voit les coups de queue redoubler. Alors qu’elle a déjà tout lécher mon sperme, le mec n’arrête pas de la prendre et n’éjacule pas. Pourtant elle se cambre bien, lui offre entièrement son cul alors qu’elle ne sait toujours pas qui la baise. Après une ou deux claque sur les fesses de ma femme, je me dis qu’il va finir par partir. Mais non. Il a vraiment l’air de prendre son pied mais il n’éjacule pas.

Au bout de… je ne sais pas… peut-être 10 minutes alors qu’il a copieusement défoncé ma femme, sous mes yeux, le mec se retire de fatigue et sort de la salle sans avoir éjaculé. Mais Alicia a joué le jeu jusqu’au bout : elle ne s’est jamais retournée. Au final elle ne sait absolument pas qui l’a baisé. Si ça se trouve elle le croisera dans le cadre de son boulot ou par hasard… lui reconnaîtra peut-être ce joli cul de réunionnaise mais elle, elle ne le saura jamais. En tout cas, elle et moi avons adoré cette situation, cette expérience.

Et vous, vous avez vécu des expériences similaires ?

 

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • reunionnaise sucent
  • femme salope en club

Ces articles de notre blog devraient vous faire plaisir

Couple candauliste invité

Couple candauliste invité

Nous ouvrons régulièrement le blog aux couples candaulistes qui ont envie de partager leurs aventures.

3 Comments

  1. trop bon
    vraiment dommage que l’on ne puisse avoir qq petites photos d’elle
    ses vêtements ou sous vêtements
    des escarpins ?

  2. Je suis le premier frustré :p J’adore quand elle s’exhibe, ne serait ce qu’un peu. Surtout avec ses longs compas… gainés de nylon… quand on est à une terrasse pas un mec qui ne se retourne pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *