Ma toute première expérience de jeu de pute

Je ne crois pas vous avoir raconté cette histoire. C’était au tout début du blog et de notre nouvelle relation avec mon mari. Tout excités, nous voulions tester plein de choses. Etais-je finalement une vraie salope ? Une candauliste ? Voir même une pute (rapport avec mon patron) ? Comme tout était devenu permis soudainement, nous avons décidé de tester. Nous décidâmes de passer par un ami. L’idée ? Que je fasse croire à un mec que je baise avec lui pour l’argent. Et du coup qu’il me voit comme une pute. Et voir l’effet que ça fait.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

C’était un ami de Luc qu’on ne voyait quasi jamais. Luc le choisit car il était plutôt ouvert d’esprit et qu’il avait toujours flashé sur moi. Il lui expliqua : « Tu fais croire à un de tes potes que tu as une copine qui veut faire call girl. Et qu’elle veut s’essayer. Tu lui dis que c’est toi qui la paye mais lui qui la baise. Tu lui offres Sandy quoi. »

Le pote accepta le délire. J’avais donc rendez-vous en fin de journée dans l’appartement de ce mec. Sans mon mari. Quelques dossiers en retard au bureau. J’arrive un peu en retard. Je n’avais jamais vu le pote du pote et je n’avais même pas exprimé de souhait : après tout, un client est un client. Pas de choix à faire.

Je sonne. Le pote m’ouvre.
« Bonjour Sandy, bienvenue ».
Je rentre dans ce tout petit appart. J’embrasse le pote du pote. Pas spécialement beau.  Ni moche. Des petites lunettes, cheveux un peu long, barbe. Il me fait penser à Philippe Caubert. J’étais un peu stressée.

Il explique qu’il a un rendez-vous à 20h (il était déjà 19h) et qu’il ne pourra pas resté bien longtemps. Le pote m’offre à boire. Il me fallait bien ça. Je m’assois à côté de mon client. Ma petite robe noire, mes talons aiguilles, mes boucles d’oreilles créoles… tout ça avait l’air de fonctionner. Nous discutons un peu, les gestes se veulent rapidement plus… latins. Une main sur ma cuisse, sur mon épaule en rigolant… Puis soudainement un bisous dans le coup. J’ai des frissons. Je commence à me laisser aller.

Il commence à jouer avec moi. Un court massage sur les épaules, puis il me tire les cheveux en arrière pour me rouler une pelle à pleine bouche. Je me laisse faire. Ce petit jeu dure bien un quart d’heure. Plus il m’enlève la culotte pour me mettre un puis deux doigts. Je mouille.

Il me sort : « Tiens mets à toi à 4 pattes devant mon pote là et suce le. »
Je ne sais pas si c’était prévu dans leur petit jeu mais j’étais la pute. Je me mets à 4 pattes et commence à pomper le copain de Luc qui avait toujours été fan de moi. Il devait être content. Enfin oui, vu comme il bandait, il était content.

Bizarrement mon client ne sort pas sa queue. Il est bien trop occupé avec ses main : il me doigte, me fesse, me fait lécher ma mouille entre deux pipes à son pote… je prends énormément de plaisir.

Puis soudainement il regarde sa montre : « Oh merde faut que je parte. » Il s’arrête net, va se laver les mains. Je n’en reviens pas. Le pote non plus et est visiblement déçu. Tout comme moi finalement. Le pote se relève. Je suis sur mes genoux par terre. Le mec sort de la salle de bain. Je ne le vois pas, je ne bouge pas. Le pote commence à lui dire que c’est dommage de s’arrêter là, qu’après tout ils ont payé. On sent le mec hésitant mais insistant avec son histoire de dîner.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Et puis le moment prend une toute autre tournure. J’étais encore toute excitée, et heureusement. Le pote revient vers moi et me dit : « Allez, montre nous comment tu fais ta chienne. » Puis il me tire doucement, mais fermement, par les cheveux. Je le suis à 4 pattes, en bas nylon et talons aiguilles, jusqu’au client. Le pote me relève le tête et me fourre son doigt dans la bouche : « Allez, ne laisse pas cette bouche de suceuse lécher mon doigt. Tu vois bien qu’elle veut bien plus. Elle mérite bien plus. Pas vrai Sandy ? »
Il sort son doigt : « hhhhmmm oui, ma bouche est à toi. »

Il n’en fallait pas plus. Le mec descend son pantalon, s’avance et enfourne en me tenant les cheveux, sa grosse queue dans la bouche. Ca y est. Là clairement j’étais sa pute. Un déluge de queue ! Il la sort, la rentre avec force.
Tout en me tirant les cheveux il s’assoit. Je m’applique. Je pompe. Il lève sa queue et me fait lécher ses couilles : « Allez lèche moi ça petite chienne. » J’applique ma langue consciencieusement. J’aime le travail bien fait. Lui aussi manifestement. Le pote se branle à côté en regardant la scène qui paraissait très sympa à regarder.

Je dois bien le sucer 15 ou 20 min. Sans m’arrêter. Je lèche, suce tout ce qu’il me donne. J’adore ce que je suis en train de faire, en train de jouer. Il n’y pas plus de doute faire la salope voir même la pute me donne du plaisir. Et du coup j’en donne aussi du plaisir 🙂

Mais figurez-vous… pas assez. Mon client s’arrête net et dit qu’il faut qu’il s’en aille. Incroyable, il n’a même pas éjaculé ! Mon orgueil en prend un coup, je reste frustrée de ne pas l’avoir fait jouir. Mais heureusement je me rattrape immédiatement. Mon client ferme à peine la porte que je me lève, mets mes mains contre la cheminée et dit au pote : « vas-y prends moi bien. »

Il ne se fait pas prier. J’étais chaude bouillante, tout humide et j’adorais ressentir ses coups de reins. Je criais : « Vas-y encore, plus fort, baise moi comme une chienne ! ». Il me tira les cheveux pour me cambrer, j’étais à lui, il était en moi au plus profond. Et je m’imaginais raconter ça à mon mari. Quel plaisir.

Et lui au moins il éjacula ! Dans sa petite capote bien comme il faut en me prenant debout en levrette. Comme souvent une fois « le moment M » passé tout se termina très vite. Un peu comme si on redevenait civil : le pote « mac » reprend sa timidité, et la salope reprend son rôle de secrétaire. Une bise rapide, un petit sourire et je lui glisse pour rire : « cette fois c’est cadeau, la prochaine fois tu payes. »

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Ces articles de notre blog devraient vous faire plaisir

Sandy

Sandy

Mariée et salope, j'assume pleinement ma passion pour le cul, dont j'en fais presque un métier. Ouverte à toutes les propositions, je m'amuse à repousser mes limites...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *