Ménage à 3

Tiens une petite histoire que je ne vous ai pas encore raconté. C’était avant de rencontrer mon mari. J’étais avec un petit copain pas forcément tourné vers « la chose ». Alors qu’à l’époque, j’étais déjà bien chaude. Un soir nous hébergeons un des potes de mon copain. Le mec pas dans une bonne phase, un peu mal dans sa peau. Mon copain lui avait proposé de passer à la soirée avec nous et de dormir à la maison histoire de lui changer les idées.

Délire de mon copain

Dîner normal. Dodo. Avant de se coucher je fais l’amour avec mon copain. Tout du moins je commence. Je le sentais très chaud. J’étais même surprise. Il me lance au comble de l’excitation alors que j’étais en train de le sucer :
« Je vais chercher mon pote ? »
Pensant qu’il était dans son délire et qu’il n’irait pas plus loin je lui réponds :
 » Oui, vas-y. »

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque sa queue se déroba sous ma langue pour sortir de la chambre. Allait-il vraiment le faire ? J’étais excitée d’avoir cette petite incertitude mais je n’osais y croire. Il revient.

Il revient seul.
« Il va nous rejoindre. »

Je n’ai pas relevé. C’était évident qu’il s’était fait un petit trip pour s’exciter. Qu’imaginez sa copine se faire sauter sous yeux par un pote l’avait excité et qu’il avait poussé le délire jusqu’où il pouvait le pousser mais que ça n’irait pas plus loin.

La surprise

Jusqu’à ce que je sente cette langue sur ma chatte. Cette langue qui n’était pas celle de mon copain puisque je l’avais encore en bouche. Non le pote en question nous avait bel et bien rejoints !

J’étais abasourdie mais je ne le montrais pas. Mon copain acceptait de me partager avec son pote. Grande première. Et j’en étais tout simplement ravie.  Mon copain finit par me prendre en levrette. Je pompe joyeusement le pote en question qui était tout de même beaucoup mieux dans ses baskets curieusement.

Soudain, je sens mon copain sortir de moi. Je le vois s’approcher de moi. Il se met à sucer son copain ! Incroyable. Je ne savais pas trop quoi penser. Une fois de plus je n’ai écouté que mon plaisir. Nous avons sucé tous les deux son copain, se roulant de copieuses pelles avec la queue du mec au milieu. J’ai eu le droit à ma double pénétration : un de mes petits pêchés gourmands. Mon copain dans le cul, le pote dans mon vagin, tout deux s’y donnant à coeur joie.

Ménage à 3

Mais le plus incroyable est à suivre. Figurez-vous qu’après cette nuit là, mon copain proposa à son pote de venir s’installer à la maison. Ce qu’il fit. Mais mon copain était devenu tellement accueillant qu’il proposait à son pote un lit certes, mais un lit garni de sa copine, moi ! D’ailleurs quand j’écris ces lignes j’ai encore du mal à croire comment tout ça s’est combiné si facilement. Et pour être tout à fait complète, quand j’écris ces lignes, je me touche tellement ça m’excite d’y repenser.

Le soir d’après nous étions tous les 3 dans le lit à baiser. En fait nous dormions tous les 3 systématiquement dans le même lit. Mon copain voulait me prendre en levrette dans la nuit ? Je sentais rapidement une autre queue s’enfoncer dans ma bouche disponible. Je suçais le pote en question au petit matin ? Mon copain me prenait les fesses. J’étais comblée.

Certes il fallait dire quelques fois non : imaginez vous satisfaire 2 hommes au quotidien ! Mais j’adorais vraiment ce style de vie : j’étais la petite copine, sexuellement parlant, de deux mecs ! En plus il faut l’avouer, le pote en question avait une superbe queue. Et il savait vraiment s’y prendre. J’adorais quand il me baisait.

L’une des choses marrantes dans cette histoire, c’est ce que je ne baisais jamais avec le pote sans mon copain. Ah si une fois. Nous étions tous les deux aller faire les courses en voiture. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris mais j’ai commencé à lui caresser le sexe dans la voiture pendant qu’il conduisait. Il a baissé sa fermeture éclaire. Sa belle queue bien raide est quasiment sortie toute seule. Je n’ai pas pu m’empêcher de le pomper dans la voiture. Oups.

Ca a duré 3 mois ! Si on fait un petit calcul, à raison de 3 baises par semaine, je n’ai fait pas moins de 36 trios ! Certes avec les deux mêmes mecs mais tout de même quand j’y pense, c’est une sacré performance. Et il faut bien l’avouer j’étais déjà une sacrée salope tellement j’adorais ça.

Et puis un jour, aussi vite que c’est venu, c’est reparti. Mon copain a fini par « péter un câble » et a viré le pote en question. Pour tout vous dire, nous nous sommes quittés quelques mois plus tard. Je garde un souvenir ému de cette période.

Alors qu’en pensez-vous ? Messieurs vous accepteriez de partager votre femme comme ça ? Mesdames avez-vous déjà vécu cette expérience ? J’attends vos commentaires…

 

Sandy

Sandy

Mariée et salope, j'assume pleinement ma passion pour le cul, dont j'en fais presque un métier. Ouverte à toutes les propositions, je m'amuse à repousser mes limites...

4 Comments

  1. j’aurais bien aimé une bonne baiseuse comme toi Sandy ! tu aimes la bite et tu l’assume. qu’est ce que j’aimerais faire ce dont j’ai parlé sur un commentaire. rdv sur un parking, tu viens avec Luc, après t’avoir touché la chatte à travers ton collant tu le retires et me le donne. Ensuite tu me suce jusqu’à la bonne giclée et on se dit au revoir.

    • Merci Paulo ! Effectivement j’aime la bite et ce qui était pas mal c’est que mon copain de l’époque ait accepté que je baise avec son copain ! Ton petit scenario est très sympa 🙂

  2. Bonjour Sandy,

    Je découvre ton site ce matin, et je suis …. Excité comme jamais.
    Pourquoi ? Parce que ma compagne est comme toi, et je suis comme ton mari.
    Et la lecture de tes pages nous conforte dans nos idées et désir.
    Si les choses se passent comme prévu … notre premier trio la semaine prochaine.
    Et just avant cela ma jeune compagne va sucer le candidat en question si l’homme lui plait
    …. Tout cela comme échauffement.

    Je n’ai pas fini de parcourir ton site, qui nous inspirent.

    Bonne continuation
    Leo

    • Hello Leo,

      Oh j’adore connaitre les histoires des autres couples qui nous ressemblent ! Ravie que nous vous inspirions, je serais très heureuse si vous veniez nous raconter vos histoires sur le blog, avec pourquoi pas quelques photos de Madame…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *