Quand le mono m’emmène dans les bois…

Suite de mes aventures au ski ! Fin janvier j’étais donc dans les Pyrénées et je reprenais le ski (cf l’article d’avant).Pas trop de tune, le goût du sexe, bref je propose pipe contre cours de ski particulier et ça marche ! Je vous avais laissé à ma première séance.

J’avais donc rendez-vous le lendemain avec mon moniteur. J’ai raconté à Luc ma petite aventure du jour, le soir à l’appart et il a adoré. La preuve, il m’a sodomisé pendant une bonne demie heure ce soir là !

11h15 le lendemain je mets ma petite combi rose, mes petits skis et direction le point de rendez-vous avec mon mono. Gros sourire il me demande :
« Alors prête pour cette 2ème séance ? »
« oui et en pleine forme lui » répondis je

Direction les oeufs. Bizarrement il laisse monter d’autres personnes dans la cabine. Merde, me dis je, il va vouloir que je paye ! Moi j’étais bien partante pour lui refaire une petite sucette… Je me dis : « nous verrons bien ». On arrive en haut des pistes et je lui glisse que je n’ai toujours pas de budget. Sourire en coin, il me répond : « On va surement trouver une solution. »

Le cours commence. J’avais un peu « débroussailler » mon style de ski le jour d’avant, aujourd’hui nous attaquions la technique. Planté de bâton etc etc. Pendant une petite pause je répond au texto de mon mari qui me demandait si je n’avais pas eu le bouche trop pleine… je lui répondis que rien, nada et que je ne savais pas trop ce  que voulait le mono.

Bref retour au ski. De petites en petites pistes, on s’est retrouvé dans les bois. Je me suis dit ok il veut me baiser. Mais bon une baise c’est pas une pipe… ça vaut quelques heures de cours en plus ! On s’arrête. Il se retourne vers moi et me dit d’un ton assuré :
« dites donc il va falloir régler ces 2 heures de cours »
« bah oui mais comment ? »
« Oh c’est très simple : d’après ce que j’ai compris vous êtes une belle petite salope. Et pour tout vous dire, ça fait longtemps que je n’ai pas trouvé de femmes pour bien me lécher le cul, c’est mon pêché mignon. Et je suis sur que c’est dans vos cordes, n’est ce pas Miss Sandy ? » Il était tout proche et à ces mots, il commença à me tirer les cheveux en arrière.
La tête tirée en arrière je répondis : « oui, ça aussi mon boss dit que je le fais très bien ».

Ni une, ni deux, en pleine forêt, j’avais ma langue dans son anus. Avec son bras droit il m’enfonçait le visage dans ses fesses que je léchais intégralement sans retenue. Je n’entendais pas grand chose mais seulement « vas y lèche petite pute » ou d’autres phrases dans ce style.
Au bout de quelques minutes il retira mes cheveux pour m’arroser la bouche de son sperm qui me parut brûlant avec le contraste du froid.
« Putain que c’est bon » lâcha t il.
« Chère Sandy, je vous offre nos 3 derniers jours de cours, vous m’avez donné énormément de plaisir. « 
Un peu déboussolée, les cheveux en pagaille, le goût de son sperm dans la bouche, je lui répondis  : « merci 🙂 ».

Ces articles de notre blog devraient vous faire plaisir

sandy

Mariée et salope, j'assume pleinement ma passion pour le cul, dont j'en fais presque un métier. Ouverte à toutes les propositions, je m'amuse à repousser mes limites. Messieurs si vous souhaitez m'offrir de la lingerie ou que je vous en vende, si vous souhaitez me contacter : mfssandy@gmail.com

One Comment

  1. souvenirs, souvenirs…..
    belles images en tous les cas que nous rappelle ainsi dame Sandy….
    au plaisir,
    Prince & Douce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *