Soirée Cuckolding : dernier acte

Bon je sais j’ai mis beaucoup de temps à vous raconter toute cette histoire, mais pour nous c’est un moment fort et pour moi en particulier ce fût un moment de jouissance intense et spécial. Du coup je prend beaucoup de plaisir à vous décrire les moindres moments ici sur mon blog. D’ailleurs j’espère aussi que vous prenez un peu de plaisir à me lire…


Une chatte à dispo, vous n’avez qu’à la sonner…

En train de sucer sous la table

Pour vous remettre dans le bain : j’étais en train de sucer frénétiquement mon boss sous la table du dîner, j’avais très très envie de me faire prendre, mais le plat de résistance fut servi… et je sortis donc de la table pour me remettre au dîner.

Au temps vous dire, mais vous l’aviez compris je n’avais plus faim du tout. Juste envie d’une queue, une bien large comme celle de mon patron, une queue en moi. Pour être franche je ne rappelle même plus du plat. Manifestement ces deux messieurs étaient plutôt amusés de la situation et discutaient presque tranquillement.

Le trou normand est prêt

Puis j’en ai eu marre. Je me lève, je me mets sur le canapé à quatre pattes, relève ma jupe et annonce : « le trou normand est prêt. »
Ok je vous l’avoue, pas très fin, mais l’heure n’était pas aux facéties littéraires. Petit silence. Mon patron demande à Luc :
« Vous permettez ? »
« Mais je vous en prie ».

« Alors ma belle salope de secrétaire, on a envie d’une bonne queue ? »
« Oh oui patron. »
« Mais on va le faire comme au bureau, ma belle. »

Il s’approche de moi, prend mes cheveux à pleine main et me prend la bouche avec sa bouche (plutôt inhabituel, au bureau on ne s’est quasiment jamais embrassé). Luc a tourné sa chaise vers le canapé pour ne rien louper.

« Je vais te mettre par terre comme une bonne salope ma chérie. »
Il me tire les cheveux pour me mettre par terre.

Je suis à 4 pattes, sur le tapis familial, à la même hauteur que la table basse, le cul en l’air, bien offert et mon patron me prend en levrette, devant mon mari spectateur. Joli tableau non ?

« Une bière please »

Luc finit par se branler. Il prend manifestement du plaisir à me voir traiter comme une chienne par mon patron. Après 10 bonnes minutes, à me faire traiter de salope, de claques sur les fesses et de tirage de cheveux, mon patron, la bonne 50aine je vous rappelle, commence à s’essouffler.

« Luc, vous me serviriez une petite bière ? »
Petit rire. « Oui, pourquoi pas. » Luc se lève, va à la cuisine.

Le boss, se lève et se met sur le canapé. Juste à mon niveau.
 » Tiens, montre à ton mari comment tu peux être soumise et bonne salope : lèche moi les pieds. »
Je suis dans un tel état d’excitation que je ne réfléchis même pas, je fais. Je me mets à lui lécher les pieds. Luc revient. Me regarde accomplissant ma tache et sert sa bière à mon patron. Il prend une gorgée.

« Lèche moi le cul »

« J’ai envie de me vider. Allonge toi  sur le dos. »
Mon mari n’en perd pas une miette, il est sur le deuxième canapé en face.

Je m’allonge ne sachant pas ce que gros cochon voulait. Il se lève, bière à la main, se met au dessus de moi. A ma grande surprise, il s’assoit sur mon visage !
« Allez lèche moi le cul, ça sera mon petit dessert. »
Il pause sa bouteille de bière sur la table basse. Je lèche son cul.

« Woooo que ça se fait du bien. »
J’écarte ses fesses pour mettre tout mon visage au milieu de son cul. Je suis bien la salope du patron et mon mari parait ravi de le constater. Une fois de plus, j’adore le tableau.

« Elle vous a déjà fait ça Luc ? »
« Non jamais. »
« Rhooooo Luc, c’est trop bon vous devriez essayer un de ces jours. »

Mon patron se branle en même temps. Je rentre ma langue dans son anus. Tout un coup, d’un mouvement de bassin, il se recule, j’ai ses couilles sur mes yeux, et il me remplit la bouche de son sperm chaud. J’en ai partout, sur le décolleté, la gorge, les lèvres. Il tapote sa queue sur mes lèvres. Il y a tellement de sperm qu’en tapotant il éclabousse un peu plus mon visage.

Machinalement je lèche le sperme restant. Et c’est là que j’entends le râle de mon mari, qui venait d’éjaculer, me voyant lécher le sperme de mon patron de 50 balais.

Un peu hagard de cette scène, nous nous relevons tous les 3. Je m’essuie le visage, mon patron se rhabille, Luc s’essuie aussi. Plus un mot. Fatigués, peut être même gênés, nous ne nous parlons presque pas. Mon patron me glisse « à demain Sandy », serre la main à Luc « Merci pour cette excellente soirée. » . La porte se  referme, Luc et moi petits sourires en coin allons nous coucher. Candauliste ou cuckholding, la question ne se posait plus…

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • ma femme fait la salope
  • histoire cuckold
  • histoire cuckolding
  • recit cuckold
  • cuckolding
  • histoire de cuckolding
  • cuckold domination pratiques
  • cucolding
  • histoires de cuckold
Sandy

Sandy

Mariée et salope, j'assume pleinement ma passion pour le cul, dont j'en fais presque un métier. Ouverte à toutes les propositions, je m'amuse à repousser mes limites...

8 Comments

  1. Dring Dring !!!!
    Comme j’ai sonné j’espère que tu assouviras mes désirs….
    Si tu passes un jour dans la région du Nord je m’occuperais bien de ton corps, tes seins,tes jambes,tes pieds et surtout de ta petite chatte, je glisserais mes doigts le long de ton sexe, caresserais ton clito ,glisserais mes doigts à l’intérieur de ta chatte jusqu’à sentir en toi monter le désir et ton jus envahir mes doigts.Mmmm Sandy est ce que tu ressens cette sensation…. J’explorerais ensuite ton vagin avec ma langue mmmm Sandy je te boufferais la chatte jusqu’à ce que tu n’en puisses plus , c’est alors que je donnerais mon sexe en bouche pour que tu puisses me décharger de tout mon jus bien chaud que tu laisseras couler au fond de ta gorge pour finir à l’intérieur de ton corps….

    • Rappelles nous tu es dans quel coin ? comme tu as sonné normalement Sandy doit effectuer un de tes voeux. ca serait lequel ?

  2. Mon voeux est de goûter Sandy.Si vous avez l’occasion de vous rendre sur Lille, Arras ou Béthune je serais ravi que vous puissiez réaliser mon voeux…

  3. Coquine! 😉
    Plus je te lis, plus j’espère que Miel finira par atteindre ton niveau.
    Ma coquine adore tout, un peu comme toi, mais seulement en de rares occasions.
    En tous cas, bravo et merci de partager tes aventures si bandantes.

  4. Que vous êtes excitants tous les deux… J’adore imaginer Luc se branler en matant le cul de sa belle pute… Je suis -encore- trempée… je commence à me branler, je ne peux pas résister… Merci les beaux vicieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *