Soirée pute et mac pour ma femme réunionaise

David revient avec Alicia, sa superbe femme (travaillant dans la mode faut il le rappeler) de la Réunion. Il nous parle d’une soirée libertine à thème, la soirée pute et mac. David c’est à toi.

La libertine Smiley Nadia

Dans les années 2005-2008, une libertine sur Paris organisait de jolies soirées libertines à thème : Smiley Nadia. Je ne retrouve plus de trace d’elle aujourd’hui sur le web. Mais à l’époque cette superbe maghrébine belge organisait avec son mari des soirées sexy et libertine.

Les soirées pute et mac

Nous étions à nos premières émotions candaulistes et libertines avec ma femme réunionnaise. Je suivais déjà depuis plusieurs mois Smiley Nadia : c’était plus par mailing à l’époque. Je recevais donc de temps en temps les invitations à une soirée qui m’attirait particulièrement : les soirées putes et mac.

Le concept ? Vous l’avez compris je suis sur. Quand les couples venaient à ces soirées, les rôles étaient clairs : le mari jouait le mac, la femme la pute. Tout ça évidemment avec un costume des années 30 pour Monsieur et une tenue classe mais très sexy pour Madame. Et c’était plutôt bien organisé : l’entrée pour les couples était évidemment gratuite, les mecs seuls finançant la soirée. Chaque homme reçoit une liasse de billets Smiley Nadia. Libre à eux de négocier les charmes de Madame auprès de leur mari mac. Une soirée pour nous quoi.

>>> toutes les aventures de ma salope réunionnaise ici.

Soirée déguisée… et libertine

J’étais encore timide avec ma femme là dessus. Nous avions déjà eu quelques expériences libertines déjà mais pas aussi…. crues et affichées. Je commence à lui en parler.
« Oh y a une soirée déguisée qui m’a tenté : soirée pute et mac. »
« Ah c’est rigolo je pourrais mettre ma petite robe moulante là et un maquillage un peu appuyé. »
Du rouge à lèvre bien rouge sur la bouche noire de ma femme donne un effet de fou.
« Oui ça serait parfait. Bon en fait c’est pas tout à fait une soirée déguisée. C’est un peu plus que ça : tu jouerais vraiment le rôle d’une pute et je négocierais tes tarifs. C’est une soirée libertine. »
« Mais avec des vrais billets ? »
« Non c’est une monnaie pour le délire. Mais à la fin tu peux échanger tes billets contre des cadeaux. »
« Le plus gros cadeau c’est quoi ? »
« Un voyage en Europe. »
« Donne-moi la date que je la bloque sur mon agenda. »
Je bandais direct. J’allais, dans un jeu, vendre les charmes de ma femme.

Je m’inscris. J’invite une copine libertine qui connaissait bien mieux le milieu libertin que moi à cette époque. J’étais un peu stressé. Elle vient avec son chéri du moment.

Ma femme réunionnaise offerte aux yeux des clients

La soirée s’annonce. Les talons de ma femme claque sur le bitume de Montreuil (oui ça se passait dans un loft à Montreuil). J’avais demandé à Alicia de mettre des talons à lanière très ouverts avec un porte-jarretelle. Elle avait choisi des bas noirs transparents. Ca allait très bien avec sa peau noire de la Réunion. Comme prévu son maquillage était un peu chargé, et ses lèvres rouges écarlates. Sa robe lui sculptait ses fesses magnifiquement. Nous entrons.

Ma femme se sépare de son manteau et déjà des dizaines de regards masculins la reluquent de la tête aux pieds. Première fois que je mets ma femme comme ça au milieu d’une meute de mâles en chaleur qui savent qu’ils peuvent s’offrir le petit cul qui vient d’arriver. A ma grande surprise je ne suis pas si à l’aise : j’hésite entre excitation intense et jalousie.

La langue de ce mec dans la bouche de ma femme

J’imagine que tous les maris disent ça mais je crois vraiment que ma femme était la plus belle ce soir là. Très distinguée, élégante mais un je ne sois quoi de chienne. Le genre bourgeoise le jour, pute la nuit. Nous nous approchons du buffet. Je ne peux rien avaler tellement je suis en stress. Ou excité je ne sais plus.

Au milieu de la salle, certains ont déjà commencé les jeux. Mais j’avoue n’avoir d’yeux que pour ma femme. La copine à qui j’avais fait signe arrive avec son ami. Je remarque tout de suite que le mec tilt sur ma femme. Nous discutons. Puis je le vois frôler les fesses de ma femme avec ses femmes. Il passe, repasse derrière elle. Je vois ce qu’il se passe. Et j’apprécie. En tout cas je laisse faire.

Puis tout à coup, comme ça, le mec embrasse à pleine bouche ma femme. Bon c’est pas du jeu là : pas de négociation, ni de billet, ma femme lui roule une pelle gratis ! Mais le truc est ailleurs : au milieu de cette soirée, certes libertine, ma femme se fait rouler une pelle juste devant moi, comme ça. Et elle aime ça. Les mains du mec se pose sur ses fesses, il relève légèrement la jupe ce qui fait apparaître son porte-jarretelle. Les langues sortent même parfois de la bouche. Je bande et je stresse. Drôle de situation.

Le numéro de téléphone ou la pipe

Le jeu de langue finit par se terminer. Je dois louper quelques étapes dans mon récit mais il ne se passe plus rien et le mec doit partir. Il parle un peu à Alicia qui le raccompagne à la sortie tout en restant dans le vestibule. Je surveille la scène de loin. Le mec lui roule encore une grosse pèle. Vous connaissez la règle en soirée libertine ? Ne jamais demander le numéro de téléphone de Madame. Et là j’avais l’impression qu’il était en train de transgresser la règle. Mais ma femme paraissait résister. En bonne épouse qu’elle est.

Coup de théâtre. Le mec sort la liasse de faux billets. Et là, au milieu du vestibule, là où il y a toujours du passage, je vois ma femme s’agenouiller et sucer le mec comme une salope. Enfin là comme une pute. Certaines personnes restent regarder, d’autres passent, mais le mec prend manifestement son pied avec la bouche de ma femme. Et son rouge à lèvre bien rouge. Elle le suce comme une pro, si bien, que rapidement il finit par lui tirer sa belle queue de cheval, pour montrer à tous comment il se vidait dans la bouche grande ouverte de ma femme.

Je regardais les jets de sperme tombés sur la langue tendue d’Alicia. A ce moment-là, et ce soir là en fait, je n’étais pas arrivé à me déterminer entre excitation candauliste ou mari jaloux. Nous sommes partis après cette belle pipe en public (un public averti c’est vrai). Nous n’avons pas eu l’occasion de refaire de soirée pute et mac avec Alicia mais on a fait plein plein plein d’autres choses…

Je m’excuse pour l’absence de photo. Ma femme a beau être une salope, elle n’accepte de mettre que cette photo en nylon, je vous l’accorde assez banale. Enfin sauf pour les fétichistes des pieds en collant. 

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • femme offerte aux invités en soirée

Ces articles de notre blog devraient vous faire plaisir

Couple candauliste invité

Couple candauliste invité

Nous ouvrons régulièrement le blog aux couples candaulistes qui ont envie de partager leurs aventures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *