Souvenir : mon premier trio

Je ne connaissais pas encore mon mari. Etudiante je batifolais déjà pas mal mais n’avez encore jamais tenté le diable. Il allait finir par arriver tout seul. Je travaillais à l’époque dans un resto pour payer mes études. Un client plus sympa que les autres m’avait tapé dans l’oeil. Je crois qu’avec ma petite jupe de serveuse, mes petits talons, moi aussi je lui avais tapé dans l’oeil.

Il me drague un peu, je finis par lui lâcher mon numéro rapidement. Il revient plusieurs fois au resto. A la fin de mon service nous allons boire un verre. Nous couchons ensemble. Nous étions devenu petit copain/petite copine. Jusque là du classique.

Ca faisait quoi 3 semaines qu’on sortait ensemble, on se fait une petite soirée chez lui.
« Ah je te préviens j’ai le frangin qui est à côté. »

Ok. Nous grignotons. Il sort les bouteilles de vin. Je bois. Je m’amusais bien, nous avions un bon feeling et passions une excellente soirée. Il finit par sortir un joint. Je lui dis d’un ton un peu provocateur :  » Attention si je fume, je ne réponds plus de rien ! ». Il sourit tout en roulant le joint. On fume.

Et comme prévu, l’excitation monte. Je commence à la caresser et avoir très envie de lui. Je dégrafe sa chemise commence à l’embrasser. Mais dans un éclair de lucidité je lui lance :
« Mais ton frère à côté ! c’est chaud non, on remet ça peut-être à plus tard ? »
« Non t’inquiètes, il ne viendra pas, sauf si tu lui demandes ! »

Je ne relève pas, me sentant rassurée, j’accélère. Je le suce. Mais pas gentiment. Je le suce goulûment. Je me rappelle avoir été extrêmement concentrée sur sa queue.  Si j’avais pu l’avaler je l’aurais fait ! Il me demande de continuer à le sucer. Dans le même moment, il avait enlevé ma culotte et me caressait la chatte. J’adorais.

Soudain, tout en le pompant « copieusement », je trouve ses doigt très humide et très fins. Mais… ce n’était pas ses doigts mais une langue ! Et pas la langue de mon copain puisqu’il était assis et que je le suçais. Oui vous avez compris c’est le frangin qui s’était très discrètement invité. Je ne sais pas si il a maté avant mais en tout cas il était au travail. Et vous savez quoi ? j’ai à peine relevé la tête. Je ne l’avais croisé qu’une fois vite fait, je ne me souvenais plus trop à quoi il ressemblait mais à ce moment là je savais une seule chose : je prenais mon pied à me faire lécher par ce mec que je ne connaissais pas pendant que je suçais mon mec.

Tout s’enchaîne le plus simplement du monde. Je m’assois sur mon copain pendant que son frère me met sa queue dans la bouche. Pas beaucoup de mot, juste du plaisir physique et sexuel. Mais les Sex Brothers sont allés un peu plus loin. Sans trop que je fasse gaffe (j’avais bu et fumé), je me retrouve avec deux queues dans le vagin ! Oui une double vaginale !! Quel pieds !! Je gueulais de plaisir !

Juste après mon copain décide de me sodomiser pendant que son frère reste dans ma chatte. Une double classique mais là aussi : quel pied !! J’ai compris ce soir là que le sexe allait devenir une passion…

Comment ça s’est fini ? Une scène que j’aime beaucoup me remémorer : mon copain décide de me prendre en levrette sur le canapé. Son frère nous regarde en se branlant. Il finit par m’arroser les fesses de son sperme chaud. Au tour du fréro, qui lui aussi me lime sur le canapé, le sperme de son frère sur mon cul. Il finit par venir rapidement dans sa capote. Qu’il retire pour la vider entièrement sur mes belles fesses bien offertes. Des fesses maculées de sperme, un sperme génétiquement assez proche…

Et vous quelle est votre première expérience hard ?!

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • yhs-default
  • ma femme trio

Ces articles de notre blog devraient vous faire plaisir

Sandy

Sandy

Mariée et salope, j'assume pleinement ma passion pour le cul, dont j'en fais presque un métier. Ouverte à toutes les propositions, je m'amuse à repousser mes limites...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *