Tu as des talons qui font très salope

Faut que je vous raconte. Soirée surréaliste. Je suis allée avec mon homme à un vernissage. Un peintre relativement peu connu mais j’avais vu passé l’invitation sur Facebook, c’était pas trop loin de chez nous. Et puis je trouvais ça cool de faire un vernissage. L’idée me plaisait beaucoup.

Comme chaque sortie, j’aime bien chauffer un peu mon mec. Un petit string ficelle rouge, des bas nylons chairs et des petits talons rouges ouverts.

Mon homme adore que je porte des talons ouverts avec du nylon. Et je vois bien dans la rue des fois l’effet que je fais à certains fétichistes. C’est rigolo. Vous aimez ma tenue ?

Lady Nylon en bas nylons

Bon ça n’a pas loupé. Nous sommes en train de partir, mais mon homme referme la porte d’entrée.
« Tu me fais trop bander, suce-moi. »
Et moi j’aime bien quand mon homme commence à me parler comme ça.

Lady Nylon en bas nylons

Juste devant la porte, je me suis mise à genoux et commence à prendre en bouche mon homme. J’étais à peu près dans cette position.

Lady Nylon en bas nylons

Si la vue te plait, sache que mon mec a aussi aimé.

Il n’a pas fallu 2 minutes pour sentir son sperme chaud couler au fond de ma gorge. En me tirant un peu les cheveux pour se finir, il me glisse :
« Tu suces tellement bien ma salope. »

Cette petite pipe, cette tenue, cette ma façon de me parler : tout cela m’avait vraiment chauffé. Et vous avez noté : le con ne m’a pas baisé. Autant dire que j’étais ultra chaude.

Nous partons donc à cette petite galerie, personnellement avec le goût de sperme bien présent dans la bouche.

Beaucoup de monde. On a même du mal à rentrer. Nous nous baladons donc dans cette petite galerie d’art. Je ne vois pas l’artiste et mon homme et moi passons de toile en toile.

Franchement je ne suis pas experte en art, et faut avouer que je ne comprenais pas grand chose aux oeuvres. Certaines toiles « me parlaient », d’autres pas du tout.

« Je vais nous chercher 2 coupes ».

Mon homme affronte la queue au bar et va essayer de se frayer un chemin.

Je reste dubitative devant une oeuvre. Un homme s’approche.
« Vous aimez ? » me dit-il avec son petit accent allemand.
« J’hésite lui » lui dis-je.

Une jeune nana s’approche, un cahier à la main.
« Hanz il faudrait que tu vois Monsieur trucmush »
C’était donc Hanz, l’artiste allemand auteur de toutes ses oeuvres.

« Après Marina, après. »

Le mec commence à essayer de me faire comprendre l’oeuvre. Mais j’avoue, je sentais son regard plus sur mes jambes en nylon que sur son oeuvre.

D’humeur taquine, avec l’assurance qui me caractérise quand je sens bien que je plais à un mec, je lui lance :
« Mes talons vous plaisent non ? »
Et alors lui avec un aplomb incroyable, en même temps j’étais à son vernissage, il me répond :
« Je dois vous avouer que ces petits talons rouges, avec ce nylon… et bien cela fait très salope si je peux me permettre. Et c’est un compliment dans ma bouche. »

Lady Nylon en bas nylons

Alors je ne sais pas si il a tenté ce genre de réplique très souvent, mais artiste ou pas il a du se prendre un certain nombre de claques.

Mais pas avec moi. J’étais chaude, effectivement habillée façon salope et l’hôte de ces lieux, artiste de surcroît, me trouve… salope. Non j’aime.

Lady Nylon en bas nylons

C’est à ce moment là que mon homme arrive avec nos deux coupes.

« Ah chéri, je te présente Hanz, l’artiste. »
« Enchanté » dis mon mec.
Hanz répond poliment, on sent un poil de déception.

« Figures toi que Monsieur trouvait que mes talons faisaient un peu salope. »
Hanz croyant à un mauvais coup se décompose et commence à vouloir prendre la tangente.

« Ne partez pas » rétorque mon mec.
 » Vous dites ça, mais c’est parce que nous n’avez pas encore vu son cul. »

L’étincelle.

Hanz ne sait plus trop quoi dire face à ce couple quelque peu atypique.

Lady Nylon en bas nylons

« J’aime plutôt bien ce que vous faites, mais franchement le cul de ma femme, c’est une véritable oeuvre d’art. »
« Je veux bien vous croire » répond Hanz qui ne sait toujours pas sur quel pied danser.

« Hein que tu as un joli cul ma chérie ? »
« Ah oui je pense. Je ne me vois pas laisser ce cher Hanz dans l’ignorance. »
Mon mec à Hanz : « vous avez bien un petit coin tranquille ? »

Hanz commence à reprendre des couleurs.

« Hanz, faut vraiment voir Mr Machin ». Marina revient à l’attaque.
« Marina, donne moi 10 minutes et j’arrive. »

Nous avions donc 10 minutes.

« Par ici je vous pries ».

Hanz nous guide vers la remise.

Une toute petite remise. Seule un porte très fin ferme les 10m2 envahis de papiers bulles et de cartons. Il n’y a même pas d’isolation sur le dessus : nous sommes sous le même plafond que le reste de la salle. Nous avons l’impression d’y être d’ailleurs.

Mon mec : « allez ma chérie, montre lui ton oeuvre d’art. »

Lady Nylon en bas nylons

 

« Arf, c’est superbe. Quel cul. J’ose vous dire que votre cul est à la hauteur de vos jolis talons ».
« Un cul de salope ? » lui répondis je.
« Oui c’est ça. »

Je ne tenais plus.

« Allez tu vas devoir aller voir Marina. Viens me baiser avant. »

L’artiste ne se fait pas prier. Devant mon mec il me prend en levrette dans cette petite remise.
Sans faire trop de bruit, le vernissage étant à côté.

Des petits coups de bites secs, répétés. Particularité : il me mettait ses doigts dans la bouche. Que je léchais copieusement.

J’adorais la situation. Je me sentais très salope.

Mais Hanz n’avait que dix minutes.
Il sort sa queue et lance : « à genoux »

Un peu comme ça :

Lady Nylon en bas nylons

Il enfourne sa queue (pas très grosse) dans ma bouche. La ressort pour me faire lécher ses couilles tout en se branlant.

Pour finir par jouir dans ma bouche grande ouverte. De petits jets d’un sperme plutôt léger mais abondant. Hanz s’autorise même à me bifler en me traitant de petite salope asiatique. A chaque coup de bite je lèche le sperme laissé.

Mon homme ne pouvant s’empêcher, arrive à passer une main pour me tirer les cheveux en me disant :
« Finis bien notre ami Hanz chérie. »
Je viens donc lécher les dernières gouttes de spermes encore présentes sur le gland de l’artiste.

Marina frappe à la porte.
« Hanz, Truckmush va partir, faut absolument que tu viennes le voir. »
« J’arrive Marina, j’ai fini. »

Hanz s’en va de la petite remise.

Je me relève, mon homme me complimente :
« Tu as été géniale ma chérie. »
« Je sais. »

Je me suis même payée le luxe de sortir de la remise avec quelques traces de sperme de Hanz sur la joue. Et oui l’artiste avait signé ma joue, elle était aussi son oeuvre finalement…

Alors que pensez-vous de ce vernissage ? Vous auriez inciter votre femme à se taper l’artiste ?

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • il se prend des coups de talons aiguilles dans les couilles
Lady Nylon

Lady Nylon

Lady Nylon, superbe asiatique aux courbes démoniaques, répond aux désirs de ses différents amants avec une ferveur rare. Les collants, bas nylons et talons aiguilles sont ses armes préférées. Elle nous raconte ses histoire avec délectation...

19 Comments

  1. Très beau vernissage. L’idée de laisser ma femme se taper l’artiste ne me déplaît pas mais j’aurai participé. Tu as une belle tenue de salope sur ces photos.

  2. Ma lady nylon, tes talons de salope sont réellement à la hauteur de la beauté de ton cul, tes bas brillants mettent merveilleusement bien en valeur tes jolies jambes, je m’essuierais bien le gland sur ce cul de salope !

  3. Je te passe dessus quand tu veux petite salope ! J’aurais pu aussi m’essuyer la bite a l’intérieur de ton bas ! aimerais-tu ?

  4. Oui avec le sperme qui coule le long de ta cuisse, là ça ferait terriblement salope, tu te vois bien là ?

    • oui je me vois bien, surtout j’aimerais à ce moment là qu’un mec repère la trace de sperme sur mes nylons

  5. Oui pour qu’après ce mec se sente invité… tu pourrais le branler au travers de son pantalon ? En frottant ton cul contre sa bite par exemple…

  6. Je me doute lady nylon, tu adores faire jouir un mec !
    Oh la la, mais que ton cul est beau et bandant ! Je n’arrête pas de le reluquer en imaginant passer ma langue entre ces 2 globes en collant, je pourrais me faire jouir rien qu’en me frottant contre ton collant !

    • ah merci de faire honneur à mon cul, je l’exhibe volontiers pour entendre ça !

  7. Voilà une histoire agréable à lire de grand matin ! La trique matinale est garantie avec elle, et les photos de ton cul parfait

  8. Huuuummmmmmm lady nylon, je suis au gard à vous pour toi ce matin, je t’ai encore déversé des bonnes doses de fourre sur le cul, après je me suis essuyé le gland sur tes cuisses enveloppées dans tes bas….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *