Une bière aromatisée

Encore une petite histoire coquine que je vous sors de mon album à souvenir… J’étais au tout début d’une relation avec un homme, relation qui allait devenir libertine par la suite. D’ailleurs c’est suite à cet épisode savoureux que le libertinage a commencé.

Je plais généralement beaucoup aux amis des mes hommes. C’est comme ça. Et pour tout dire j’aime beaucoup ça. Ca permet de rendre un petit jaloux mon homme quand il le faut d’une part. D’autre part les amis en question sont tous très gentils avec moi. Et pour finir, j’aime plaire, j’aime qu’on me regarde.

Alors c’est sûr que lorsque une jolie asiatique n’hésite pas à mettre des mini jupes, des talons aiguilles et un peu de nylon pour les plus fétichistes, ça aiguise l’appétit.

asiatique en collant

Apéro chez un ami de mon homme

Ce soir là rendez-vous chez un pote de mon homme. J’avais la tenue ci-dessus. Le petit trait sur le collant, façon « cubain », j’adore ça. Et je ne suis pas la seule je crois. Ce que je ne savais pas c’est que je serais la seule nana. 4 potes, mon homme et moi. Bonjour la testostérone.

Alors non je vous le dis tout de suite ça n’a pas fini en gang bang. J’étais au début de ma relation avec mon homme, je ne me connaissais pas encore aussi bien que maintenant. Oui aujourd’hui je vous l’accorde, ils me seraient tous passés dessus. Mais pas là.

Pas de gang bang mais tout de même une certaine excitation. Je n’avais aucune rivale et mes jambes faisaient fureur. Ca faisait sourire mon copain. Un point pour lui je me disais, il n’est pas trop jaloux.

Il ne manquait de me caresser régulièrement les gambettes histoire de montrer qui est le patron.

A lire aussi :  Le cul en collant de Lady Nylon

Mais les regards appuyés de ces amis étaient autant de caresses.

Je me suis même amusée à faire bailler mes talons. Le fameux dangling. Oui je sais, c’est un mal de faire bander ces messieurs sans assouvir leur désir (et le mien). Mais toujours dans cette idée de me sentir désirée, je buvais du petit lait. Et une bière car c’était l’apéro.

Mes fantasmes

Bizarrement à part les regards, pas de blagues graveleuses, ni d’allusions. C’est sur, mon cul aurait pu servir de table basse pour l’apéro comme dans cette histoire incroyable, photo à l’appui.

cul en collant table basse

Mais pas là non.

J’avoue je brûlais un peu. Franchement, si je m’étais écoutée, si j’avais osé, j’aurais proposé à mon homme de le sucer devant ses copains. Je ne sais pas comment ça aurait fini mais cette idée me traversait l’esprit.

Car il faut bien le dire, je m’ennuyais ferme. Le foot, la console, un peu de politique etc… la seule nana je vous dis. Et qu’est ce qui peut réunir les hommes et les femmes ? Le sexe oui.

J’aurais même pu faire un peu d’exhib, leur montrer un peu mon cul dans mon collant, histoire qu’ils aient de belles images dans la tête pour aller dormir. Enfin pour aller se branler.

Mais non pas là.

La soirée avance

La soirée avance. Je me fais chier mais mon homme veut rester. Les amis finissent par partir. Un dernier verre avec notre hôte et zou à la maison et mon homme s’occupe de moi. Enfin !

Et c’est là où la soirée prend une autre tournure. On en vient à parler de sexe. Enfin !
Manifestement le fait de n’être que trois et mes jambes nylonnées ont libéré la parole de notre hôte.

A lire aussi :  Le fétichisme des pieds avec Lili

On en vient à parler de sperme.

J’explique que j’aime beaucoup le sperme. Pour moi c’est la matérialisation du désir, du plaisir de l’homme. J’adore le sentir en bouche, le recevoir bien chaud sur mon visage, sur mes lèvres.

Je ne manque pas de remarquer que notre hôte bande sévère. Non je n’allais pas lui proposer une pipe avant de partir. On ne parlait pas de libertinage, je sais pas je ne voyais pas ça comme ça à ce moment là.

Et puis je ne sais pas, pour me marrer, pour m’exciter, pour ne pas tout perdre dans cette soirée je lance dans un défi.
Je lui tends mon verre de bière pas finie. Je me dis que si je ne veux pas le sucer, je peux lui proposer pour délirer d’éjaculer dans mon verre, comme si j’allais le boire.

Une expérience transgressive, à la limite du libertinage, sans en être.

Il se branle dans les toilettes, en pensant à moi évidemment, et il me montre le résultat en revenant. Je ne le vois pas se branler, je ne le touche pas. Finalement il ne se passe quasiment rien, mais j’adore ce genre de défi où finalement le moment est tout de même insolite, ou excitant.

Je lui explique tout.

Au début interloqué, notre hôte s’exécute. Mon copain n’est pas du tout surpris. Et ça l’excite même un peu. Même réflexion pour lui : ça n’a aucune incidence concrète à part voir un verre avec du sperme dedans. C’est tout.

Ca ne dure pas 15 secondes, qu’on entends notre ami des toilettes avec un râle de plaisir.

Il n’avait manifestement pas baisé depuis une petit moment : ma bière avait une bonne dose de crème ! Il la pose sur la tabouret, le sperme coulant encore un peu sur le bord, il avait dû s’essuyer le gland sur le rebord.

A lire aussi :  Livraison de livreur à la maison, tenue exhibe exigée

Je le félicite pour sa semence. On rigole un peu, un peu gênés, mais content de ce petit moment de fin de soirée hors du commun.

Je commence à prendre mon imper pour enfin profiter de mon homme à la maison tranquilou.

Mais mon homme me dit : » Ben chérie, tu finis pas ton verre ? » en me tendant ce verre de bière au sperme.
Etait-ce de l’humour ? Une façon de me tester ?

Je ne vous cache pas, j’ai réfléchi à peine deux secondes. Il allait être servi. Enfin j’avais été servie.

Je prends le verre, le regarde droit dans les yeux, le tourne pour mettre le rebord dégoulinant au niveau de me lèvres commence à lécher les quelques traces de ce sperme et verse le reste mélangé de bière et de sperme dans ma bouche. Je déglutissais pour bien montrer que j’avais tout bu. 

Notre hôte était fasciné.

Mon homme jubilais.

J’inclinais le verre au maximum pour ne plus laisser une goutte de ce sperme bien épais que je léchais encore sur le rebord. Même si l’odeur était forte, le goût amer de la bière avait pris le dessus.

Je dois vous avoué que j’étais très fière de moi. Et très excitée au final de ce moment qui devait en appeler d’autres.

Et je concluais la soirée en m’adressant à notre hôte : « j’adore tes bières, elles sont faites maison ? »

Vos recherches coquines pour arriver ici :

  • film streaming ma femme asiatique est une salope
Lady Nylon

Lady Nylon

Lady Nylon, superbe asiatique aux courbes démoniaques, répond aux désirs de ses différents amants avec une ferveur rare. Les collants, bas nylons et talons aiguilles sont ses armes préférées. Elle nous raconte ses histoire avec délectation...

21 Comments

  1. Ah je te reconnais bien là petite cochonne de lady nylon ! Moi je t’aurais demandé d’enlever ton collant et de me le donner pour aller me branler dedans, ensuite je l’aurais essorer au dessus de ton verre.., et après je t’aurais dit de renfiler ton collant avec des traces de mon foutre dessus ! Ça te plaît ça comme scénario petite salope ?

    • oui ça me plait 🙂 à l’époque j’sais pas si j’aurais dit oui ! et puis notre hôte était bp trop timide pour me proposer ça

  2. je t’aurais mis une grosse charge de foutre moi ! T’imaginer en train de BOUR un verre avec mon sperme bien épais dedans me fait bander comme un taureau petite cochonne ! Et ton collant avec mon sperme dessus c’est top !! Pour quand ?

  3. Purée mais ton cul dans ce collant me rend dingue ! Je te balancerai des charges de foutre épais en quantité ahurissante sur le cul ! Une bonne vide couille !!

    • je te sens bien chaud mon Tintin ! C’est vrai que mon cul est bien accueillant question sperme mais tu me mettais bien une petite rasade sur les lèvres ? Ou alors tu appelles un pote 🙂

  4. Ah Sandy la salope ! Pour toi je viens avec autant de pote que tu le souhaites, on se retiens de jouir plusieurs jours pour avoir des bonnes grosses charge de foutre pour ton cul en collant et tes lèvres !

  5. Oui pour que tu nous suces à la chaîne et après on vient te baiser l’un derrière l’autre comme une chienne pour se vider sur tes cuisses en collant, c’est ça que tu imagines petite salope ?

    • ah oui ça oui ! vous vous alternez entre ma bouche et mon cul. 3 de chaque côté en permanence

  6. Est ce que moi je pourrais avoir le petit trou ? Tu aimes te faire enculer il me semble ma salope …

  7. J’ai une idée, je pourrais mélanger le tout avec ma bite enveloppée dans ton collant pour que tu me la suces après ?

  8. Moi aussi, ma position préférée : t’es jambes posées sur mes épaules en train de te te defoncer à travers ton collant en te léchant les pieds pour finir par un bon footjob et lâcher tout mon foutre sur tes pieds de petite salope !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *